LGV : la bataille duraille du président Rousset

Titre et image du quotidien Sud-Ouest

Quand l’hiver fut venue il alla crier famine chez sa voisine MACS (communauté de communes Marenne Adour Côte Sud) et son copain Pierre Froustrey président de cette collectivité vola à son secours. Il y tient tellement à sa ligne Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax le président de la région nouvelle Aquitaine, qu’il en est réduit à faire la manche auprès de ses amis socialistes afin de compenser le récent refus de financement de l’agglomération du Grand Dax.
Pourtant la communauté de communes MACS n’est pas directement concernée par le tracé et de plus le sujet est hors de sa compétence, mais 10 millions d’euros pour sortir un copain de la mouise ça fait partie du budget  »actions de solidarité »
 »Mais il est libre MACS, Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler » les contribuables concernés apprécieront ces paroles d’une chanson à succès des années 80 créée par Hervé Cristiani

Dominique LAPIERRE

« Temps X » l’anticipation revient à la mode

Le maire de Tarnos vient de préempter l’achat d’un pavillon avec comme justification, la potentielle création d’une halte ferroviaire dans un futur lointain et hypothétique. En effet cet achat communal s’est immédiatement suivi d’une bail de location de la propriété sur 15 ans à une association dont le le président n’est autre que le premier adjoint. Heureusement cet élu a eu la délicatesse ou la prudence de ne pas participer au vote de la décision.
Il y a donc dans ce monde de l’instantané des élus qui se projettent au delà de leur mandat. D’ailleurs quinze ans va devenir du court terme lorsqu’on considère que dans le cadre de l’article 239 de la nouvelle  »loi climat et résilience » les cités du littoral sont invitée à s’inscrire sur une liste des communes vulnérables à l’érosion, ce qui impliquera de tenir compte dans leurs futurs plans d’urbanisme du recul du trait de côte à une échéance d’un siècle.
Mais rassurez vous, les décisions politiques à la petite semaine ont encore de bons jours devant eux ?

.Translandes va devoir passer à la caisse
Nous vous avions conté les mésaventures de ce lanceur d’alerte, cadre et membre du comité d’entreprise dans la société de transports publics Translandes qui avait eu l’outrecuidance de signaler à ses supérieurs et aux élus en charge de ce dossier les graves irrégularités qu’il avait constaté au sein de la société.
https://wordpress.com/post/ramdam6440.fr/3114
https://wordpress.com/post/ramdam6440.fr/4820
Pour le récompenser de sa rigueur cet employé avait eu à subir de la part de sa hiérarchie des comportements qualifiés de harcèlement moral pour au final être licencié pour inaptitude.
Le jugement prud’hommal vient de tomber : les faits de harcèlement moral sont reconnus et la régie de transports Translandes est condamnée à verser 8 350 € au plaignant.

Le bétonneur de Mimizan rejoint par la patrouille

Article du quotidien Sud-Ouest

Vous l’aviez déjà oublié ! Quelle ingratitude vis à vis de celui qui était resté au pied du podium lors de la remise des trophées RamDam 2018 *. Il était chagrin de ne pas pouvoir afficher un KLAXON en bonne place dans sa mairie. Christian PLANTIER ex-maire de Mimizan était pourtant méritant pour sa gestion ubuesque des dossiers d’urbanisme qu’il savait concocter. Il s’était rendu célèbre par cette intervention toute en finesse durant un conseil municipal à propos d’une cession du domaine public de 13 000 m²  » Nous menons une politique de cession foncière sans augmenter les impôts .C’est notre politique, on a la majorité, c’est tout ! Nous avons déclassé ces parcelles sans enquête publique et sans appel d’offres afin de réaliser NOTRE PROJET « 
Trois ans plus tard voici notre bétonneur épinglé dans un rapport de la Cour Régionale des Comptes qui n’a pas de mot assez durs pour qualifier la gestion de sa commune durant son mandat et pour RamDam enfin la reconnaissance du bel ouvrage.

*Les nominés landais pour les Klaxons 2018
Christian PLANTIER maire de Mimizan, superman du bétonnage du littoral, une espèce protégée qui malheureusement n’est pas en voie d’extinction mais reste très recherchée par les promoteurs toujours à l’affût de l’élu peu scrupuleux.
Un élu méritant à nos yeux, qui outre avoir élaboré un PLU truffé d’irrégularités, a réalisé dernièrement une opération aussi audacieuse que peu glorieuse.
Flash-back  : Il y a quelques années l’ONF avait accepté de céder à la commune de Mimizan pour le franc symbolique, une parcelle de 12 000 m2 située en arrière dune, à la condition que celle-ci soit utilisée pour des équipements publics. Ce qui fut le cas en réalisant une aire d’accueil de camping-cars et une hélistation destinée aux opérations de sauvetage côtier.
Mais en 2018 le maire demande dans un premier temps à ses services techniques de rendre inutilisable l’aire de camping-cars pour pouvoir la désaffecter puis il déclasse l’ensemble de la parcelle afin de la vendre à un promoteur qui va réaliser une résidence de tourisme. Inutile de vous dire que Christian Plantier est un fervent partisan de l’assouplissement de la loi littoral et qu’il fonde beaucoup d’espoir dans la récente loi Elan favorable au libéralisme immobilier …. tu m’étonnes
Vous l’aurez compris la chanson préférée de Christian Plantier est signée Renaud  «  Laisse béton 
»

Un commentaire

  1. C’est un vrai scandale !!! Engager Macs sur un financement de 10 M€ sur 40 ans en catimini. On peut imaginer le nombre de projets que cela va annuler localement ! On va se bouger en commençant par accueillir Rousset à Tyrosse Jeudi.
    Bruno Larribite

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.