Nos politiques font rouler en zone de non-droit des « cars-chers » à leurs électeurs

Trans-Landes, une bien singulière société publique de transport qui multiplie les irrégularités sous l’œil amorphe des élus

Depuis maintenant des années, Trans-Landes ex-régie des transports publics landais (RDTL) se fait remarquer par sa gestion peu orthodoxe. Bien que relevées à diverses reprises par les tribunaux et par la Cour régionale des comptes, les irrégularités au sein de cette société ne semblent pas émouvoir les élus administrateurs et financeurs de cette entité.
D’emblée le bébé était mal né comme l’indique la Cour des comptes dans ses deux rapports datés de juin 2020. En effet à la création de Trans-Landes l’ensemble des activités de la régie auraient du être transféré, cela n’a pas été le cas, l’ancienne et la nouvelle structure ont continué à fonctionner en parallèle et en interdépendance, source de confusions et de dérives  .
D’un coté Trans-Landes, une société dont les actionnaires sont des collectivités locales utilisatrices et de l’autre une société R.R.T.L vestige de l’ancienne régie qui continue en prestataire à fournir les moyens techniques mais qui conserve certaines prestations de transport collectif.
C’est sur ce fond administrativement bancal que les dérives ont pu se perpétuer, ainsi la litanie des irrégularités est édifiante voire accablante  :
falsification de disque de conduite, recrutement de chauffeurs non en règle, autorisation de conduite pour des chauffeurs ne disposant plus de permis à jour, harcèlement moral, subornation de témoins, menaces, licenciements abusifs, propos racistes , détournement de fonds du comité d’entreprise …etc

Extrait du rapport de la Cour régionale des comptes


Au niveau administratif c’est pire encore la Cour régionale des comptes dans ses rapports énumère une liste à la Prévert  : statuts des sociétés non conformes, marchés passés sans mise en concurrence, absence de rapports d’activités, réunions non statutaires des conseils d’administration, absence de justificatifs, procès verbaux manquants, salaire (11 500 €/mois hors primes) et avantages exorbitants du directeur de la R.R.T.L, multiples tricheries de ce dernier à la limite de l’escroquerie, situation de conflits d’intérêts de certains élus bref un véritable réquisitoire mis sous le  tapis.

Ah si j’étais élu !

Comme souvent les lanceurs d’alerte qui ont dénoncé ces dysfonctionnements ont fait l’objet dans un premier temps de harcèlement, d’intimidation puis de procédure de licenciement.
Du coté de nos chers élus, ils ont tous été alertés, Alain Rousset président de région, Xavier Fortinon président du département, Renaud Lagrave conseiller régional président de Trans-Landes, Pierre Froustey conseiller régional président de R.R.T.L, Julien Dubois maire de Dax , le procureur de Dax, le préfet des Landes, mais pour quels résultats  ? On guette le moindre frémissement sans trop d’espoir car à la veille d’élections locales on est pas prêt de voir le fond du marigot dans lequel chacun pêche en eaux troubles en se méfiant des crocodiles .
Alors si après cette brillante synthèse vous n’avez pas tout compris c’est normal, une usine à gaz c’est fait pour enfumer et là c’est du gaz hilarant car avec tout ce gâchis on aurait certainement pu rendre les transports gratuits dans les Landes, mais là on est hors sujet.

A RamDam nous ne sommes jamais à cours de propositions alors nous proposons de :

  • rebaptiser Trans-landes en Trans-gresse
  • s’interroger sur « à qui profite la cécité des élus »

Dominique LAPIERRE

3 commentaires

  1. Bravo ! excellent article et excellent travail,…très troublant quand on voit le nombre d’élus qui devraient s’intéresser à la question et qui ne le font pas !

    J'aime

  2. J’ai gagné mon procès contre la régie des transports landais
    En décembre 2017 .
    Le harcèlement moral a été reconnu par la cour d’appel de Pau. Je continue avec une plainte en nom propre contre Monsieur Eric Chopin et Monsieur Yannick Rodriguez.
    Il semblerait que les choses soient bloquées !!!! alors que une perquisition me concernant a été faite dans les locaux de l’entreprise à Mont de Marsan sur une enquête ouverte par le doyen des juges de Dax .
    Dans mon affaire j’ai la preuve d’une subornation de témoin commandité par l’actuelle directrice Madame Sophie Izoulet
    Une bande de voyous dans une gauchiasse dépravée ou les copains des copains se placent se servent et se couvrent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.