À la Région Nouvelle Aquitaine, le responsable de la sécurité des transports passagers, c’est pas moi, c’est l’autre

Étrange courrier émanant du Directeur des transports de la Région. Concernant la sécurité des passagers des sociétés Trans-Landes et RRTL, il dégage sa responsabilité alors que la Région est propriétaire de l’une et actionnaire majoritaire de l’autre. (1)

« La Région sera vigilante sur tous les faits qui lui sont reportés » répondait le directeur des transports Didier Duchier aux courriers des deux lanceurs d’alertes de Trans-Landes RRTL car « s’agissant de l’exécution d’un service public sous compétence régionale et mettant en jeu la sécurité des biens et des personnes » 

Sécurité, vigilance, compétence de la Région, on allait voir ce qu’on allait voir. Malheureusement, ce discours martial est coulé dès la deuxième ligne : « la Région n’a juridiquement aucune possibilité de s’immiscer dans les affaires internes de la Régie ».

Allons bon ! Voilà qui n’est pas facile à comprendre. Comment la Région qui a « compétence régionale, exercé par la RRTL [propriété à 100% de la Région], service public, et mettant en jeu la sécurité des biens et des personnes » n’a « aucune possibilité de s’immiscer dans les affaires internes de la RRTL qui dispose de la personnalité morale  »???

Ce directeur des Transport Didier Duchier aurait-il bien tout compris ? Pour justifier sa contradiction, il s’en réfère à « l’article 40 du code de procédure pénale [qui] contraint tout fonctionnaire qui a connaissance d’un délit -harcèlement moral ou conduite sans permis – d’en aviser le procureur de la république territorialement compétent, avec tout élément de preuve ».

Mais n’est-ce pas lui, le « fonctionnaire qui a connaissance » et est « contraint d’aviser le procureur » ?

À moins qu’il ne se sente exonéré de cette « contrainte » parce qu’il ne fait pas partie de l’organigramme de Trans-Landes RRTL ? Qu’à cela ne tienne, notre directeur Didier Duchier a la chance de côtoyer à la Région son alter égo politique : monsieur Renaud Lagrave, élu de la Nouvelle Aquitaine depuis 2021, vice-président en charge des transports et des mobilités et qui plus est « président de la SPL TRANSLANDES depuis le 11/2019» ( au passage, lui aussi destinataire des courriers des deux lanceurs d’alertes. )

Allez Didier, un peu de courage. Il suffit de rappeler à Renaud Lagrave l’article « contraignant » 40 et, sûr, le procureur va recevoir immédiatement un coup de fil de sa part. Quand on parle sécurité, pas question de traîner, tout le monde sur le pont ! Du Titanic ?

Michel GELLATO

  1. Trans-Landes RRTL est une imbrication de la régie régionale des transport des Landes (RRTL) (propriété à 100% de la Région) et de la SPL Trans landes (répartition du capital Région Nouvelle-Aquitaine (50,04 %), le Grand Dax (33,28 %), etc.. https://fr.wikipedia.org/wiki/Trans-Landes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.