Trucul…ence façon Aldigé

Quand on l’invite à venir parler du projet Aguilera, le président du BO répond à la mairie de Biarritz : « Allez vous faire cuire le c… »

Il y a incontestablement du François Rabelais, Frédéric Dard ou Alphonse Boudard en Jean-Baptiste Aldigé, en moins talentueux bien évidemment. Mais si le président du Biarritz Olympique  maîtrise à l’évidence les codes du « parler d’jeun’ », force est de constater que les codes présidentiels lui échappent toujours autant. On ne répond pas à un maire qui vous invite à discuter de l’avenir du plateau Aguilera, « Allez vous faire cuire le c… », en ajoutant pour ceux qui n’auraient pas compris un lien avec un site belge mentionnant « les cinq recettes rapides pour bien se faire cuire le cul ».

Comme l’éternel adolescent qu’il demeure, en guerre perpétuelle contre le monde des adultes, Adilgé sort la sulfateuse et arrose tous azimuts. Le responsable de projet devient le « chargé de mission grands projets qui ne se feront jamais », les autres destinataires de la suave missive sont qualifiés de « Messieurs-Dames les autres »  (Qu’est-ce à dire ?) et l’on admirera la très moderne salutation « Bisous cœur sur vous ».

Tout cela prêterait à rire si Jean-Baptiste Aldigé n’était le président d’un club phare du monde du rugby et s’il ne recevait pas de la ville de Biarritz 800 000 euros au nom de l’image, une image qu’il saccage à plaisir.

En bon maître chanteur, on admirera le « Encore un peu de patience… tic tac tic tac… boum oups » qui confirme son intention, maintes fois répétée à son entourage de quitter la ville et de laisser un champ de ruines en partant.

Et l’on félicitera encore une fois les Michel Veunac et Max Brisson qui ont tout fait avec Serge Blanco en 2018 pour laisser les rênes du club à ce personnage qui démontre chaque jour un peu plus ses limites.

Jean-Yves VIOLLIER

Un commentaire

  1. 800 000 euros (pour le droit à l’image (et qu’elle image ! ) donnés par la ville de Biarritz, gérés par quelqu’un qui n’a respecté ni ses engagements, ni le bail signé, ni les obligations y afférant! Savez vous, Mr Aldigé que Biarritz, et la majorité des Biarrots en ont fait leur deuil et même, vivent bien, sans retombées de droits à l’image positives grâce à votre superbe esprit sportif! Les Biarrots férus vous suivent et essaient de soutenir leur BO, mais où est l’esprit du club d’autrefois? Plus grand chose à voir…. Je vois que Lille ne vous a toujours pas ouvert les bras ! Et chaque année la ville gagne les 800 000 euros que verse cette généreuse ville de Biarritz maltraitée! J’aimais bien le Rugby, mais votre esprit guerroyeur, au fil de vos agressions et verbales, en a détaché plus d’un. Joyeux Noël et que son esprit  soit sur vous pour 2023
    Gin Malabat

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.