Une avenue qui s’imposait

Au vu du nombre de casseroles que Bernard Marie traînait derrière lui au moment de son décès,  une simple rue n’aurait pas été assez large. La mairie de Biarritz a bien fait de voir plus grand.

Raoul Bernard Marie fut l’un des quatre membres fondateurs de la Fondation du Bénévolat, créée en 1995 par Michèle Alliot-Marie alors secrétaire d’Etat de la Jeunesse et des Sports ; des activités épinglées fin 2014 par Le Canard Enchaîné et pour lesquelles leurs domiciles avaient été perquisitionnés en mars 2014. Une enquête préliminaire est toujours en cours au Parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) sur des flux de fonds autour du Festival du Film de Biarritz, notamment au profit d’un hôtel propriété de Bernard Marie.

Le journal satirique avait aussi révélé que Bernard Marie, sa femme et sa fille avaient séjourné fin 2010 en Tunisie, où les émeutes contre le régime du président Zine el-Abidine Ben Ali se multipliaient à l’époque. Il aurait profité de ce séjour pour acheter des parts dans une Société civile immobilière (SCI) à Aziz Miled, un homme d’affaires tunisien propriétaire de l’avion qui avait été mis à disposition de Michèle Alliot-Marie, alors ministre des Affaires étrangères.

Philippe MOREL

L’Elan Béarnais revient de croisade

La déclaration du directeur général de l’Elan Béarnais, Taqwa Pinero.: « Je suis un exemple vivant de ce qu’Allah peut faire pour quelqu’un dont la foi est inébranlable. » avait créé quelques remous nous apprend Sud-Ouest (sous la plume de Gabriel Blaise).

D’abord, vu le fiasco de la gestion de Monsieur Pinero, ce n’était pas faire trop de pub ni à sa religion, ni à sa « foi inébranlable ».

Du côté Français, on peut comprendre que dans notre pays laïc, cette déclaration mélangeant la religion et le sport ait déclenché des réactions. Mais fallait-il en rajouter ?

Outre la demande de François Bayrou de retirer Taqwa Pinero du poste de direction, certaines réactions sont fort gênantes.

Reprenant les infos de Sud-Ouest : « L’entrepreneur Stéphane Carella, qui se présente comme « un investisseur et partenaire du club depuis plusieurs années », évoquait alors « l’image salie du club » « Alors que l’Elan est un club catholique à l’origine ? »

A quand un bénitier à l’entrée des stades pour se laver les mains ?

Bienvenue au Conseil National de la Refondation

Ça commençait à faire longtemps que Macron n’avait pas démarré un truc pour remuer les esprits et les occuper assez pour occulter les machins précédents :

Plan pauvreté ? Convention sur le climat ?  Grand débat national ? Cahier des doléances des Gilets Jaunes, il était temps de relancer une nouvelle dynamique amorphe, puis apathique, et bientôt éteinte.

Pour prendre en décharge ce nouveau machin, un seul nom s’imposait : François Bayrou. C’est dire si Macron s’attend à des résultats positifs. Mais quant à finir en eau de boudin, autant que le ridicule sombre sur celui qui n’en a pas peur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.