Le courage-fuyons de nos députés-sortants

Si vous choisissez des gens médiocres, ne leur reprochez surtout pas d’agir médiocrement.

Malheur de malheur ! Nous allons peut-être perdre nos meilleurs députés Vincent Bru, Florence Lasserre, Jean Paul Mattei, Josy Poueyto, alors qu’ils allaient devenir les phares de la jeunesse et de notre nouvelle société. N’ont-ils pas voté le 4 février 2022, il y a trois mois, la proposition de résolution nº 4873 (1) qui doit « favoriser la formation citoyenne à la démocratie, dès l’école puis tout au long de la vie pour rendre accessible le fonctionnement de la vie démocratique et poser les fondements d’une implication citoyenne de notre jeunesse » ?

Nos quatre Daltons, dans un éclair (tardif) de sagacité, affirment que «  développer la participation citoyenne est un enjeu démocratique majeur, pour recréer une dynamique démocratique plus inclusive où chaque citoyen peut contribuer aux décisions qui le concernent ».

C’est magnifique ! Mais voilà, avec quels moyens ?

Nous parlons, vous en doutez bien, des moyens intellectuels car les moyens pratiques, courrier, mail, téléphone, existent même si nos élus concernés ne s’en servent jamais pour répondre aux questions des citoyens. Non, nous parlons de leur capacité à remplir cette mission sacrée : apprendre.

Notez l’ambigüité du verbe apprendre ; c’est aussi bien « apprendre à quelqu’un », « qu’apprendre de quelqu’un ». Comme il en faut peu pour perturber nos élites locales, nous allons d’abord commencer par : que pourraient-ils bien nous apprendre ?

Comme le rôle d’un député c’est « Porter la voix des citoyens sur les problèmes de leurs circonscriptions et ceux d’ordre nationaux », à Ramdam, nous avons aussitôt lancé une recherche pour connaitre les pôles d’intérêt de nos si discrets représentants et d’autre part, sélectionner les thèmes sociétaux les plus emblématiques pour les citoyens, qu’assurément nos quatre Daltons ont dû prendre à bras le corps (les thèmes, pas les citoyens) pour les faire remonter en haut lieu. Voyons voir s’il y a convergence d’intérêt ?

Des thèmes passionnément, à la folie ou pas du tout ?

Oublions le chômage, la retraite et le pouvoir d’achat, c’est en cours et prévu par Macron pour cet été. (saison bien pratique) et comme dans le Macron, tout est bon, il n’y a pas de soucis à se faire, nos députés-phares de la société future sauront rabâcher la leçon à nos jeunes.

Les impôts et l’utilisation de l’argent public ? Ça, ça ne les intéresse pas, mais ce n’est pas leur faute. La proposition de résolution n° 1032 du 6 juin 2018 est claire : « le Parlement ne dispose pas des moyens lui permettant de conduire efficacement ses missions de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques » (2) Donc, si on ne leur dit rien et qu’on leur cache tout, ce n’est pas leur faute s’ils n’en pensent pas grand chose, sauf se lamenter. Quoi qu’il en soit, que cette doléance exprimée en 2018 ne se soit pas améliorée, ça leur a fait une belle jambe semble-t-il.

C’est certainement parce qu’ils devaient « bouder » que le 24/11/2021 lors du scrutin N° 4175 sur « l’ensemble du projet de loi de finances rectificative pour 2021 (lecture définitive) », ils étaient absents tous les quatre, Na !

Donc oublions ces bricoles, budget, chômage, retraite, etc..  et penchons-nous sur les autres thèmes qui ont soulevé l’émotion des Français. Qu’en ont pensé nos élus pendant les cinq années de leur mandat ?

« Proposition de résolution invitant le Gouvernement à accorder l’asile politique à Julian Assange » Scrutin n° 4381 du 04/02/2022

Merde, tous absents : ça ne les intéresse pas. Il va falloir expliquer à nos enfants que les lanceurs d’alerte ne sont pas leur tasse de thé. De toute façon cette loi a été rejetée. Donc, à nouveau, ce n’est pas leur faute si Assange reste privé de sa liberté.

Privatisation de l’aéroport de Paris qui avait soulevé une vague de protestation nationale (loi PACTE Scrutin 1762 du 15/03/2019)

Sans commentaire. Il est vrai qu’ils ne paient pas les tickets d’avion donc, même si les prix augmentent …

Loi sur la sécurité globale du 20 novembre 2021, Article 24 punissant d’un an de prison et 45 000 € d’amende quiconque photographiera un gentil policier en train de matraquer un vilain manifestant :

Petite précision pour Jean Paul Mattei qui se présenta juste pour voter sans avoir suivi aucune des discussions préalables. Pas la peine, les mânes de Macron l’avaient inspiré.

Rejet de l’interdiction du Glyphosate Scrutin 713 du 28/05/2018 

Bon, ce ne sont pas des agriculteurs, il faut les excuser.

Projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Scrutin n° 619 Deuxième séance du 16/05/2018

Précision : Josy Poueyto était là, mais s’est abstenue ; c’est qu’être pour ou contre les violences sexistes, ce n’est pas facile.

Bon, nous pourrions continuer mais il est temps de faire un break, non ?

Résumons : nous voyons à peu près ce qui n’intéresse pas un poil nos députés alors que, malheureusement, ces thèmes éveillent l’intérêt des Français. Donc, voilà beaucoup de lacunes que nos brillantes lumières locales vont devoir combler pour « poser les fondements d’une implication citoyenne de notre jeunesse ». Mais « apprendre de » qui ?

Devant l’ampleur de la tâche, nous pourrions être inquiets de tout ce que nos fougueux députés ont à apprendre des autres avant de briller devant nos chères têtes blondes. Pas de soucis chers amis, le gouvernement est là. Bien sûr, si, pendant vos cinq années de mandats, vous aviez suivi, vous sauriez comment vous en tirer, mauvais élèves. Ramdam, bonne bête, vous souffle la solution : inspirez-vous de la loi sur la « sécurité globale ». Achetez Le Canard Enchainé du 16 décembre 2020, tout y est résumé :

Donc, chers députés, répétez après moi la leçon qu’il vous faudra apprendre à vos citoyens-élèves « tout au long de leur vie » : Chers citoyens, étudiants et écoliers, si vous voulez « contribuer aux décisions qui vous concernent » et participer en bon Français à « l’implication citoyenne » afin de « favoriser la formation citoyenne à la démocratie, dès l’école puis tout au long de la vie » il faut apprendre à ne pas avoir d’ « opinions politiques, convictions philosophiques, religieuses ou appartenance syndicales » gênantes ; que vos «  comportements et habitudes de vie » soient saines ; comme « pratiques sportives » favorisez le football, si possible devant la télé.  Attention à votre santé pour ne pas présenter de « facteurs de fragilité » ni « addictions » et ne fréquentez pas les Zazous qui auraient des « liens avec des groupes extrémistes ». Bref, soyez un bon Français qui ne montre pas de « facteurs de dangerosité » et désabonnez-vous de suite du site de ramdam64-40.fr.

Dernier conseil : bien sûr, pour effectuer cette mission ô combien admirable, évitez les réunions publiques qui risqueraient de décourager une si belle vocation. Créez un cahier façon « devoir de vacances » de notre enfance. Des questions simples, on vous fait confiance, avec comme possibilité de réponse, des cases « oui » ou « non », c’est tout. Surtout pas d’espace pour les commentaires. Je vous le répète, les gens voient le mal partout, même quand on ne fait rien.

Michel GELLATO

  1. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4873_proposition-resolution
  2. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/aspirations_peuple_coeur_debats_budgetaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.