Hendaye aïe aïe aïe !

Quand on considère les électeurs comme des marchandises, comment s’étonner si les conseils municipaux se transforment en bataille de chiffonniers ?

Kotte Ecenarro et Pascal Destruhaut
lors du face à face d’entre deux tours des municipales d’Hendaye

Lors du face à face d’entre deux tours des municipales en 2020 au micro de France bleu pays basque dans l’entre deux tours, Kotte Ecenarro avait lancé à l’adresse de son opposant Pascal Destruhaut (liste « Réveillons Hendaye ») cette phrase malheureuse : « Vous avez perdu le marché » avec Hendaia Biltzen (abertzale)

Expression que son opposant ressortira lors du face à face organisé par le journal Sud Ouest, mais, tel un Nostradamus basque, Pascal Destruhaut dévoilera la raison de son échec à trouver un accord avec Hendaia Biltzen et qui lui coûta sa non-élection: « Je ne pouvais accepter que Hendaia Biltzen représente un groupe distinct de la majorité municipale si j’étais élu »,

Bingo ! Kotte Ecenarro espérait-il que, une fois élu, les oukases électoralistes se dissiperaient avec le temps ? Eh bien non, Hendaia Biltzen a tenu deux ans avant d’affirmer vigoureusement leur exigence de « la formalisation d’un groupe au sein du conseil municipal et une page dédiée à son expression dans le bulletin municipal », revendication devenue insupportable quand on n’en a plus besoin pour se faire élire.

Tous aux tranchées, le maire a tranché

D’où, le 27 avril dernier, un conseil municipal surréaliste avec pétards dans tous les sens.

Mèche allumée par Xabi Martariena qui demande des excuses au Maire pour l’avoir accusé d’absentéisme lors des commissions.  » J’étais présent ! « …  » Non, vous étiez absent « . Bref, dialogue constructif comme vous pouvez en juger.

Puis, le plat de résistance : le maire retire les délégations accordées aux adjoints d’Hendaia Biltzen qui alimentent le tir des règlements de comptes, dont un, aussi déroutant qu’intéressant puisque c’est un règlement de comptes sonnants et trébuchants à propos de la situation financière de l’association LAN EKO (centre d’appui à l’activité et l’emploi Hendaye Pays basque) dont la présidente est Claire Legardinier (Hendaia Biltzen). La municipalité désire un ajustement des statuts de cette association qui nécessite d’urgence une avance de 20 000 € (sur les 80 000 € votés) pour éviter la cessation de paiement (et le paiement des salaires). Surprise ! est-ce parce que sa délégation vient de lui être retirée, Claire Legardinier demande de ne pas voter cette délibération et se retire de la salle (provisoirement) pour ne pas entendre la réponse du maire. Ce dernier critiquera la gestion de Hendaia Biltzen dont il ne peut accepter le bilan présenté par un simple tableau Excel, et demandera un vrai bilan financier validé par l’expert-comptable de l’association.

Mauvaise gestion pour Kotte Ecenarro, bonne gestion pour Hendaia Biltzen, s’agissant d’argent public, il serait bon que les deux parties éclaircissent ce problème. En l’état, cette désinvolture ne fait la pub ni de la majorité de Kotte Ecenarro responsable des finances, ni de Hendaia Biltzen gestionnaire de l’association LAN EKO.

L’occasion était trop belle pour l’opposant Pascal Destruhaut de pointer ce spectacle désolant, résultat d’un accord opportuniste passé au-dessus des intérêts des Hendayais. Le maire, craignant peut-être que Pascal Destruhaut rappelle que ce dernier avait qualifié l’accord avec Hendaia Biltzen de « mariage de la carpe et du lapin », lui interdira la parole, par deux fois, en toute démocratie bien sûr !

Le maire Kotte Ecenarro refusant de donner la parole à son opposant Pascal Destruhaut

En conclusion de ces passes d’armes, Peyo Pouyfaucon (opposition « Réveillons Hendaye ») émettra le vœu, maintenant que les Hendayais savent à quoi s’en tenir quant à la sincérité des accords passés en 2020, de refaire une élection.

La conclusion du maire Kotte Ecenarro est différente : il acte « un divorce à l’amiable » avec Hendaia Biltzen. Rien n’est moins sûr. Parions que l’actualité future nous réservera de nouvelles embuscades.

François BERLAND et Michel GELLATO

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.