PRIX SPÉCIAL DE LA CHAISE VIDE : Nathalie Motsch

L’ancienne tête de liste de « Biarritz en a besoin », n’a toujours pas compris qu’on ne saurait être conseillère municipale d’opposition à mi-temps.

Entre le 30 juin 1965 et le 30 janvier 1966, la France sous l’impulsion du Général de Gaulle a orchestré la politique de la chaise vide au sein de la Communauté Économique Européenne (ex Union Européenne). Eh bien, à Biarritz, juste après les élections municipales, Nathalie Motsch a fait sienne cette politique en oubliant de se rendre à une grande partie des conseils municipaux. Et notamment le premier intronisant la nouvelle municipalité.

Mépris pour le poste d’opposante, emploi du temps chargé ou poste non-rémunéré ?  Toutes ces raisons poussent sans doute Nathalie Motsch à éviter la majeure partie des conseils municipaux dirigés par sa farouche opposante.  Ce qui ne l’a tout de même pas empêché de briguer un poste de conseillère régionale, comme tête de liste de l’UDI. Et là miracle, elle est beaucoup plus présente pour ce poste rémunéré.

Après plusieurs mois à végéter et venir quand elle en avait envie, Nathalie Motsch décide subrepticement de larguer ce poste d’opposante… Derrière elle, deux personnes ont refusé d’endosser le costume. Et quand Jean-Marc Irigaray, numéro 6 sur la liste  « Biarritz en a besoin », décide de s’y coller, Nathalie Motsch fait machine arrière et annule sa démission sous prétexte que sa grande copine Chantal Bozon numéro 7 sur sa liste n’a pas obtenu le poste. Elle espérait sans doute que les quatre candidats avant sa copine opineraient du chef pour qu’elle laisse sa place à son amie.

Pas de chance, Nathalie Motsch va devoir se coltiner à nouveau les conseils municipaux biarrots. Mais elle a déjà trouvé une occupation pendant l’exercice (enfin quand elle viendra), c’est ranger son sac à main comme elle l’a fait lors du dernier conseil municipal de la commune… c’est donc avec un plaisir non feint que nous remettons ce « prix spécial de la politique de la chaise vide » à Nathalie Motsch.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.