KLAXON D’OR : Kotte Ecenarro

Pour ses mensonges, ses refus de répondre et sa désinvolture à l’égard des règles de la vie publique,  le maire d’Hendaye mérite haut la main un magnifique klaxon d’or.

Après une enquête fouillée de RamDam 64-40, nous sommes en mesure de tempérer nos critiques : Kotte Ecenarro a des circonstances atténuantes, même s’il mérite totalement la convoitée récompense que nous lui décernons. Déjà, à l’époque, quand il avait critiqué le précédent maire Jean-Baptiste Sallaberry, lui reprochant  « de ne pas pratiquer le Bonheur National Brut comme au Bhoutan »  (pays ou seule 85 % de la population a accès aux latrines selon Wikipédia) nous avions salué ses dons de comique troupier. En fait c’était le signe avant-coureur d’une certaine confusionnite, maladie qui frappe bien des possesseurs d’écharpes tricolores.

C’est l’affaire de la passerelle dans la baie de Txingudi qui a éveillé nos soupçons.

Interrogé en conseil municipal sur une dépense supplémentaire de 250 000 €, il charabiatera : «  Nous avions inscrit les dépenses HT,  mais il fallait les inscrire TTC »… « Nous récupérons la TVA bien sûr, mais il n’empêche qu’il faut les écrire en TTC »… « Nous avons raisonné en différence entre HT et TTC »… « Les subventions nous sont versées en HT,  il faut les mettre en TTC »… « Mais d’un autre côté via le fond de compensation, nous récupérons la TVA,  donc, si nous faisons l’opération, avec la TVA déduite, nous sommes sur des montants HT et non TTC »… « La réalité est qu’il est nécessaire d’inscrire 250 000€. Mais alors pourquoi ? je ne l’ai pas dit tout à l’heure »… « Mais encore une fois qui se financent aussi quand nous les prenons en HT ou en TTC selon l’explication que je vous ai précédemment donnée »… « Donc, les 250 000 € que nous réintégrons ne sont pas des coûts supplémentaires »

À RamDam, il nous a fallu un tube d’aspirine chacun avant de jeter l’éponge. Nous nous sommes alors rapprochés de l’opposition, mais quand nous avons vu également traîner des tubes d’aspirine sur leur table nous avons compris que l’affaire était perdue. Personne n’y comprend rien !

Certes, il ne faut pas tirer sur une ambulance, mais le confusionnisme du maire nous coûte cher. 1.250 million d’euros pour 100 m de passerelle, c’est deux fois le prix d’une autoroute, estimé en général à 6 millions le kilomètre.

Quel élu responsable engagerait 1.250 millions sans appel d’offre, sans cahier des charges , sans même demander le Mode Opératoire des travaux ? Quel élu sain d’esprit affirmerait que, suite au refus des riverains de quitter leur maison plusieurs jours pour permettre la pose par hélicoptère, le coût pharamineux des travaux s’explique par « l’intervention par barge ». Barge que personne n’a jamais vue puisque tous les travaux furent faits à sec à marée basse par un engin chenillé.

Elle est où, la barge annoncée?

Bref, nous sommes inquiets pour la santé de Kotte Ecenarro. Il soutient que 180 000 vélocipédistes attendaient avec impatience d’emprunter sa fameuse passerelle.  Tel un papi jaloux, il est tout content d’annoncer qu’« il connait quelqu’un qui ne va pas être content » de cette passerelle (le propriétaire de la villa mauresque). Autre signe inquiétant : il oublie. Il ouvre au public un cahier de doléance, il a bien dû le mettre quelque part, mais personne ne le trouve. Puis il le retrouve enfin, et comme personne n’y a rien consigné, il est tout content et est persuadé que tout le monde l’approuve ! Elle est simple en définitive la vie de maire à Hendaye !

5 commentaires

  1. Il est élu régulièrement par les Hendayais. La jeunesse ne peut pas rester car pas de travail et immobilier trop cher. Et puis à Hendaye on s’ennuie vite. C’est un trou! C’est une ville de retraités où on construit n’importe quoi, n’importe où. C’est une ville dortoir pour les Espagnols. Bref pour les vacances l’été c’est sympathique mais y vivre l’année….
    Dalan

    J’aime

  2. Alors on censure chez RamDam ? On n’a pas aimé la mise en cause de Sud Ouest sur l’impartialité de ce blog ? Eh oui faut assumer quand on veut régler ses comptes en public et qu’on en fait une affaire personnelle. Biz
    Stéphane Lièvre

    J’aime

    1. Ce n’est pas le style de RamDam de censurer ou de pratiquer le spécial copinage. Nous avons demandé un droit de réponse à Sud Ouest pour cet écho qui met en doute la sincérité du scrutin que nous organisons. Quant à notre réponse détaillée, vous la trouverez en ligne lundi 31 janvier à 18 heures.

      J’aime

Répondre à Lièvre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.