Immigré ou de force

Le MEDEF, toujours friand de main d’oeuvre bon marché, demande au gouvernement de laisser rentrer en France plus d’immigrés, mais ne se soucie pas de leur accueil comme en témoigne le récent drame de Ciboure.

Trois jeunes gens morts et un blessé très grave, on attendait une déclaration de Gérald Darmanin, toujours prêt se déplacer à chaque drame, et non, il n’a rien dit, et il a certainement raison, sinon ses raisons.

Le procureur de Bayonne Jérôme Bourrier, l’a fait pour lui. Le matin même du drame, il résumait : bien que « l’enquête en recherche des causes de la mort est ouverte et les policiers tentent d’identifier les victimes. À l’heure actuelle, seul un homme a pu être identifié « .

Malgré ces difficultés, le magistrat subodorait que « les victimes [non identifiées rappelons le] seraient de nationalité algérienne et que trois d’entre elles auraient fait l’objet d’une procédure au titre de l’irrégularité de leur séjour sur le territoire espagnol ».

D’autant fortiche qu’on saura plus tard que « Le petit groupe s’était constitué un peu plus tôt en Espagne et ils ne se connaissaient pas les uns les autres »

Bref, on n’en sait rien, mais « donc », on se doute bien que plus douillet comme oreiller qu’un rail de chemin de fer, il n’y a pas plus confortable, surtout en plein air par les nuits frisquettes que l’on a connues. Bien meilleur abri que les herbes des talus de la voie, sans parler des halls des immeubles qui entouraient le lieu de l’accident.

Le lieu de l’accident à 500 mètres de la gare de Ciboure. @ Daniel Laharrague

Quant au survivant, Il a confirmé les exceptionnelles prémonitions du procureur et confirmé que « le groupe avait emprunté les voies ferrées pour échapper à d’éventuels contrôles de police. Selon ce rescapé, les quatre hommes s’étaient arrêtés pour se reposer, se sont endormis et n’ont pas vu le train arriver ». Pas de chance, mais nous respirons : avant, s’allonger sur la voie était le mode de suicide des pauvres et des désespérés.

Bref, tout cela est bien triste, surtout quand le MEDEF, depuis 2019, réclame de plus en plus d’immigrés. C’est bête de perdre des bras vigoureux de jeunes qui, n’en doutons pas, étaient prêts à travailler pour des clopinettes.

Michel GELLATO

https://fr.news.yahoo.com/accident-ter-%C3%A0-ciboure-dapr%C3%A8s-151634676.html

http://present.fr/2019/11/12/le-medef-reclame-toujours-davantage-dimmigration/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.