Etchegaray, arroseur arrosé

La question du logement a été au cœur d’un conseil communautaire de fort belle tenue, où le président de l’Agglo, après avoir prôné le courage, s’est vu accuser de manquer… de courage.

Passionnant débat sur le logement au Pays basque, lors du dernier conseil communautaire de la CAPB. Le président Jean-René Etchegaray a prôné l’offensive, estimant que les maires ne doivent pas hésiter à préempter les terrains disponibles quitte à perdre des amis comme cela a été son propre cas. Mais le président qui est aussi maire de Bayonne – une façon d’être juge et partie qui devient de plus en plus problématique ! – n’avait pas prévu que les conseillers communautaires allaient refaire le conseil municipal et concentrer leurs tirs sur le déménagement de la clinique d’oncologie. C’est tout d’abord Colette Capdevielle qui a posé le problème en estimant que « la question du logement dépasse nos débats d’initiés. Quand la société civile s’empare du sujet, il ne faut pas que les élus courent après ». Incisif comme à son habitude, Mathieu Bergé a ensuite pris le relais : « Est-ce uniquement l’intérêt général qui a piloté le déménagement des cliniques bayonnaises ? » avant d’oser une image audacieuse. « Nous sommes face à un Monopoly d’opportunités qui devient un Monopolycliniques ».

Mixel Esteban, estime que l’emplacement de la clinique d’oncologie devrait être préempté par l’Agglo.

Jean-René Etchegaray, tente bien d’arrêter l’incendie en parlant « d’affaires bayonno-bayonnaises qui n’intéressent pas les autres conseillers »,  mais l’intérêt que porte la salle à cet échange l’oblige à laisser le débat se poursuivre. À son tour, Mixel Esteban estime que ce « transfert va laisser un espace immédiat à la spéculation ». Avec beaucoup de bon sens, le conseiller communautaire fait remarquer que la CAPB est déjà à l’étroit dans ses murs et que ce terrain attenant pourrait servir pour construire le grand amphithéâtre dont elle manque cruellement.

Cruel, Mathieu Bergé pour conclure, va rappeler au président son appel au courage de début de séance : « La ficelle du jambon est un peu grosse. Le président de la communauté de communes a donné des leçons de courage aux maires du Pays basque. Soyons courageux pour Bayonne !»

Jean-Yves VIOLLIER

Un conseil qui mérite d’être regardé

Les caméras présentent l’inconvénient de théâtraliser la politique, d’accentuer les postures dans le débat public, mais elles ont aussi l’immense mérite de permettre aux citoyens de s’immerger dans la vie publique, de comprendre les enjeux, de détecter les leaders et les suiveurs. Depuis la création de la communauté de communes du Pays basque, RamDam 64-40 a toujours estimé que les conseils communautaires sont de fort bonne qualité et doivent être accessibles à tous. Au point d’inviter à déjeuner, il y a deux ans, le président Jean-René Etchegaray pour l’inciter à rendre publics ces débats. À l’époque, notre demande avait suscité beaucoup de réticences. Mais, à l’évidence, elle allait dans le sens de l’histoire, puisque tous les conseils communautaires seront désormais filmés et accessibles sur Internet, comme nous l’a confirmé cette semaine le président de l’Agglo. Une nouvelle qui nous réjouit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.