Ruineuses grandes villes

IMPÔTS LOCAUX PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Comme dans toute la France, vos impôts locaux seront très différents selon que vous ferez le choix de vivre en ville ou à la campagne.

Les deux infographies ci-dessous permettent de constater une règle valable dans toute la France et qui devrait intéresser tous ceux qui envisagent un achat immobilier pour cause de télétravail. Les petites communes sont beaucoup moins gourmandes en impôts locaux que les grandes villes. Ainsi, si vous choisissez de vivre à Asson, Villefranque ou Sare, vous paierez respectivement 161, 180 ou 182 euros, d’impôts locaux, tandis que les options Biarritz, Pau ou Bayonne vous vaudront de débourser au fisc 1008, 798 ou 629 euros.

Le classement des villes devrait être très proche du tableau précédent qui traitait de la dette par habitant. Sans surprise, Biarritz, ville la plus endettée du département, se retrouve être la ville qui prélève le plus d’impôts locaux. Les pistes de réflexion pour les citoyens intéressés par la vie publique, résident dans les villes qui ont un grand différentiel entre la dette par habitant et les impôts locaux. Par exemple pourquoi la ville de Lons demande à chacun de ses contribuables 769 euros, ce qui la classe en troisième position au niveau de la gourmandise fiscale, alors qu’elle n’est que onzième en 2018, en matière de dette par habitant. Anticipation par rapport à un projet municipal qui s’annonce ? Volonté de thésauriser ? Bien malin qui peut le dire, car les lois sur la transparence de la vie publique ne vont pas jusqu’à obliger les élus à s’expliquer. Même curiosité du côté de Bayonne, relativement bon élève au niveau de l’imposition locale puisque la ville se classe en septième position, alors qu’avec une dette moyenne de 1201 euros par habitant la sous-préfecture des Pyrénées-Atlantiques est en deuxième position dans le département. Un tel différentiel ne peut durer éternellement et il faudra surveiller de près les décisions fiscales qui seront prises lors des prochains exercices. Ce sera le rôle des amis de RamDam et des oppositions en place que d’apporter les réponses à ces questions.

Jean-Yves VIOLLIER

2 commentaires

  1. Avec l’organisation des agglo c’est faux, même les plus petites communes font parti d’une agglo et commencent à sentir le poids des taxes locales qui sont à l’unisson même pour un hameau de deux maisons. Il reste bien entendu des différences entres agglo mais cela va aussi un jour ou l’autre se contracter pour n’en faire qu’un. Le vrai concours ou les vrais jeux olympiques Français saluent et récompensent les plus valeureux, ceux qui ont sus créer le plus de taxes locales. C’est un sport national entre élus et attention à celui ou ceux qui ne veulent pas s’aligner des taxes compensatrices vont bientôt arriver pour unifier toutes ces taxes locales. Il y a aujourd’hui dans les gouvernances beaucoup trop d’inutiles à payer et aussi beaucoup d’inutiles payé quoi qu’il arrive.

    J'aime

  2. Au regard du carnage routier pour faire des pistes prioritaires pour des bus vides la plus part du temps, des pistes cyclables semés d’embuches que les maillots jaunes de la pédale de ne veulent pas emprunter tout au long du BAB et plus d’ailleurs, la traversée de Bidart devient aussi épique et pour toutes ces idioties l’argent public coule à flots
    Sans bien entendu oublier tous les aménagements et rénovations uniquement pour le G7
    C’est honteux ce que se permettent aujourd’hui les élus tous élus par une minorité de la populations et tous avec des idéologie hors normes qui coûtent fortunes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.