Biarritz et Mouguerre, les mauvais élèves

DETTE PAR HABITANT DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plombée par La Cité de l’Océan et L’Hôtel du Palais, la cité balnéaire n’est pas au mieux. Mouguerre est à la peine aussi tandis que Sare affiche une santé insolente.

Surtout ne vous frottez pas trop vite les mains si vous habitez Biarritz et que vous venez de découvrir dans le tableau qui suit que la dette par habitant (nouveau-né et vieillard en EPHAD compris) n’est « que » de 1500 euros par personne. D’abord cette dette a beaucoup grimpé depuis décembre 2018 avec les surcoûts liés à L’Hôtel du Palais, ensuite ce n’est qu’une des nombreuses dettes qui pèse sur votre tête de citoyen modèle payant en temps et en heure ses impôts. Rajoutez à ce chiffre la dette au niveau du département et de la Région, celle que l’on ne peut pas encore chiffrer de l’Agglo, et surtout celle de l’État évaluée après les deux confinements à environ 37 000 euros par habitant. De quoi calmer bien des ardeurs !

RamDam 64-40 a fait la moitié du travail en triant les données, commune par commune. L’association citoyenne compte sur vous maintenant pour poser les questions qui fâchent à vos élus. Ceux-ci en effet ne se bousculent pas lorsqu’il s’agit de répondre à nos questions. Même quand on veut les complimenter ! Contacté trois fois par nos soins, le maire de Sare qui fait figure de bon élève dans ce classement avec un endettement moyen de cinq euros par habitant, n’a jamais daigné nous répondre.

Quant à Biarritz, personne n’a de souci pour se défausser puisqu’une nouvelle équipe est en place et que la gestions hasardeuse, de 2014 à 2020, du tandem Veunac-Lafite leur a valu une sévère déculottée aux dernières municipales. En effet, alors que Biarritz avait la dette la plus élevée du département dès 2018, les grands argentiers biarrots ont décidé qu’il était urgent de rénover L’Hôtel du Palais en vue du G7. Mais impossible d’inscrire cette dette dans le budget courant de la ville. On a donc donné le bail emphytéotique du palace à une coquille vide, la Socomix, qui a pu emprunter en contrepartie les fonds nécessaires à la rénovation du bâtiment. Une scandaleuse façon de planquer la dette sous le tapis.

Maïder Arostéguy, lors du dernier conseil municipal, a estimé la dette actuelle de la ville à… 69 millions d’euros, soit 2760 euros par habitant. Vous voilà tout de suite moins farauds…

Jean-Yves VIOLLIER

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.