Faisons des enfants avec François Bayrou

Pour François Bayrou, pas de doute, les Français doivent s’adapter à coup d’immigration et de naissances au modèle social et non l’inverse.

Que fait-on lorsqu’on est Haut-Commissaire au Plan ? Pas grand-chose parce que tout le monde au gouvernement s’en fiche ; donc il faut montrer que l’on existe et tous les trois ou quatre mois, François Bayrou écrit une note qu’il transmet à l’agence France Presse (AFP) qui la transmet au Figaro, au Monde, à Libération etc. et toute la presse parisienne en fait un article en précisant qu’il vient de François Bayrou. Et pour cela, François Bayrou dispose d’un budget de 15 millions d’euros ce qui cumulé avec ses différents revenus fait de lui un des hommes politiques les mieux payés de France.

Arrêtez de rêver, le job est pris …

La dernière note de François Bayrou transmise à l’AFP s’intitule « Pacte national pour la démographie » dans laquelle il s’empare de la douloureuse question du modèle social français et nous apporte des solutions puissantes et concrètes aux problèmes qu’il nous pose (!). Avez-vous lu ce texte de 47 pages ? Je ne vous le conseille pas car après l’avoir fait, on a envie de se jeter sous un TGV au sortir de la gare de Biarritz tellement l’avenir est sombre et les solutions proposées par le Haut-Commissaire au Plan ineptes.

En substance, François Bayrou nous dit que nous ne faisons pas assez d’enfants, qu’il y a trop de seniors, que le système repose sur le renouvellement des générations que les jeunes d’aujourd’hui payent pour les vieux, que ces jeunes seront vieux demain et que tout ça, c’est une mauvaise nouvelle. Nous entendons cela depuis des décennies mais où François Bayrou devient inquiétant, est le moment ou il nous dit « L’impensable étant survenu, il ne devient plus impensable » et enchaîne sur « un climat pessimiste qui pourrait peser sur le désir d’enfant de nos concitoyens » (page 41).

Bon, jusqu’ici, nous entendons le propos mais où le raisonnement devient inquiétant est lorsqu’il aborde les solutions car le Haut-Commissaire au Plan ne fait pas dans la dentelle pour celles-ci, si nous voulons conserver nos retraites et notre modèle social qui donne dans une généreuse redistribution, il va falloir faire 50 000 enfants par an ou importer de l’immigré à tour de bras. Malheureusement, ce raisonnement sent le formica des années 60 et nos politiques, énarques et hauts fonctionnaires nous rebattent les oreilles de ces poncifs depuis trop longtemps.

Si on écoute Greta Thunberg et de nombreux hommes politiques ou penseurs, nous sommes trop nombreux et priés de disparaitre pour le climat, la pollution, la forêt amazonienne, les oiseaux, les ressources naturelles que nous gaspillons mais nous devons nous reproduire à tour de bras lorsqu’on parle de retraites et de redistribution de l’argent que l’État nous ponctionne allégrement.

Les députés suédois meublés chez Ikea …

Ce modèle social dans lequel nos hiérarques sont figés depuis des décennies ne fonctionne plus mais François Bayrou nous le remet au goût du jour. Il devrait savoir que le modèle social d’un pays est la résultante des aspirations du peuple qui le compose et doit être à la hauteur des aspirations de ce peuple. François Bayrou vit dans le concept éculé que distribuer des aides permet de faire des enfants alors qu’il ne fait que grever le budget de ceux sur lesquelles elles sont prélevées.

Enfin, on ne peut prétendre comme le dit naïvement François Bayrou sauver ce modèle social en accueillant des étrangers dont on ne sait pas s’ils ont envie d’y contribuer. Le modèle que nous vante François Bayrou agonise depuis des décennies et notre Haut-Commissaire au Plan, apparemment adepte des années vintages, veut le relancer. On ne peut que s’étonner du raisonnement éculé de François Bayrou en 2021 qui veut perpétuer une pyramide de Ponzi générationnelle dont il est un des bénéficiaires.

Nous dirons très simplement à François Bayrou que s’il entend préserver ce modèle social qui semble lui tenir à cœur de bien vouloir sortir de l’hôtel de Cassini, de visiter les pays scandinaves où les bureaux des dirigeants viennent de chez IKEA et pas du Mobilier National, de parler de réduction de la dette publique, de développement robotique, de réindustrialisation de notre pays etc. et d’arrêter ses digressions éculées.

Oui, décidément, François Bayrou est digne de sa phrase : « Le pouvoir aujourd’hui, c’est un dinosaure, un tout petit cerveau pour un corps très grand, un tout petit cerveau qui prétend diriger tout le reste. »

Patrick TONICELLO

4 commentaires

  1. Bayrou serait le Madoff français ? Pas seulement Bayrou, l’état français !
    Après la Covid le bâtiment ne repart pas et il manque toujours des logements. La solution est simple construisons des prisons 🙂

    J'aime

  2. On peut compter sur ce monsieur et sa langue de bois…. C’est lui et ses peroraisons qui déprime les français. Incompétence à tous les niveaux. La France hélas n’a pas de dirigeant digne de ce nom mais des politiques seulement intéressés par leurs propres position financière. Il y a ladequoi être déprime.

    J'aime

  3. Les joies de la décentralisation à la Française ( mosaïque de baronnies), qui nous impose ce personnage depuis plus de 40 ans dans le département !!
    Jean Pierre CAZADE

    J'aime

  4. Bonjour,
    Sacré Bayeurou,
    SO,nous apprend que son parti a fauté…Les friandises et diverses confitures très appréciées par nos chers élus,(pas tous c’est vrai),voire leurs collaborateurs,nécessite impérativement d’élargir et de renforcer l’estrade sur laquelle de plus en plus de nominés veulent leur place sur le podium.

    Par SudOuest.fr avec AFP.
    Publié le 05/06/2021 à 8h43.

    « Assistants d’eurodéputés du MoDem : un rapport de police confirme un « système » de détournement ».

    « …..Le Rassemblement national, visé par une enquête similaire pour un préjudice évalué à 6,8 millions d’euros par le Parlement européen, avait lui aussi dénoncé la révélation mi-mai par le JDD d’un récent rapport de synthèse de l’Oclciff, dont les conclusions sont venues concrétiser un peu plus la menace d’un procès.

    Mais aucune des deux affaires, ne sera en état d’être jugée d’ici l’élection présidentielle.

    Une troisième information judiciaire sur des soupçons d’emplois détournés d’assistants européens vise en parallèle le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Interrogé par l’Oclciff en octobre 2018, il ne fait toutefois l’objet d’aucune poursuite à ce stade. »
    Guy Vanmeulebroucke

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.