Alleman, en pleine occupation

Travaillant à plein temps au ministère de l’Agriculture, conseiller municipal délégué au numérique, conseiller d’Agglo, Olivier Alleman est aussi candidat aux élections départementales. Mais il dort quand ?

Aucun doute possible, la liste des activités de cette étoile montante du conseil municipal de Bayonne relève d’un inventaire à la Prévert. Olivier Alleman a successivement été ingénieur en environnement, avant de défendre les couleurs de Bayonne dans un Intervilles contre Dax,puis de devenir animateur télé et radio, passant de Gulli à Europe1, avant d’intégrer le ministère de l’Agriculture comme conseiller stratégie et communication de Didier Guillaume et de se retrouver Commissaire Général du Concours Général Agricole après le départ du ministre.

Nouvel élu en 2020 sur la liste de Jean-René Etchegaray, mais présenté comme un possible successeur du maire actuel en 2026, ce conseiller municipal délégué à la Ville innovante et numérique est aussi membre, excusez du peu, des commissions Finances, ressources humaines, taurines et de lutte contre les discriminations de la ville de Bayonne, mais aussi conseiller d’Agglo chargé de numériser les 158 communes basques. Quel homme !

Apprenant qu’il est candidat aux prochaines élections départementales, RamDam 6440 ne pouvait que réagir et s’est donc empressé de lui écrire, en lui demandant comment il arrive à être présent partout, à faire son travail correctement et comment il peut envisager de rajouter un poste de conseiller départemental à ses multiples activités.

La lettre de RamDam 6440 adressée au « surhomme »

«  Un façonneur de territoire »

Très sport, Olivier Alleman nous propose un rendez-vous à la mairie le mardi 4 mai. L’homme est à l’évidence un excellent communicant d’un abord sympathique qui s’efforce de nous convaincre de la profondeur de ses racines bayonnaises… ce dont nous ne doutions absolument pas : « J’ai été lycéen à René Cassin et depuis j’ai tout fait dans un rayon d’un kilomètre à vol d’oiseau. J’étais étudiant à Strasbourg mais je redescendais chaque semaine par passion de la radio ».

La double vie d’Olivier Alleman passant d’Intervilles au ministère de l’Agriculture.

L’élu tient ensuite à montrer qu’il y a une grande cohérence entre ses différentes activités professionnelles : « Les élus ruraux ont un rôle de façonneurs de territoire et mon arrivée en politique rejoint mes préoccupations en matière d’agro-alimentaire. ». S’ensuit pour cet encarté de LaRem l’inévitable couplet sur les difficultés de la vie politique avec le départ surprise de Didier Guillaume suite à sa campagne électorale ratée à Biarritz. « On a été lourdés du ministère le 6 juillet 2020. On prend son carton d’affaires le jour même… et plus rien ». La pénitence n’a pas été trop longue puisqu’il a été nommé le 7 octobre par le nouveau ministre, Julien Denormandie, pour mettre en avant la qualité des produits français. Quand on poursuit la question de la politique politicienne en lui demandant comment Yves Ugalde a pris sa candidature aux départementales, l’ancien animateur balaie la question d’un sourire : « Il s’est plié aux règles de la majorité ».

Occupé, très occupé, mais pas tant que cela finalement

Et on en arrive au cœur du débat, à savoir quels choix professionnels va faire Olivier Alleman s’il est élu conseiller départemental. Délices de la politique, le dialogue est tout en demi-mots subtilités et allusions. Le candidat est en effet sérieusement coincé : s’il avoue qu’il est assez tranquille du côté du ministère, il va agacer les électeurs, et s’il se déclare surmené, tout le monde va se demander pourquoi il s’inflige des souffrances supplémentaires en se présentant aux départementales. Heureusement, un homme qui a affronté les vachettes landaises est capable de se sortir de toutes les situations : « Il y a une cohérence d’action (…) Je dors peu et je lis beaucoup (…) Au ministère, mon travail est très concentré sur six mois, moins sur les autres (…)  Les réunions de commission et les conseils municipaux ont souvent lieu en fin d’après-midi ou le soir, les conseils d’Agglo, le samedi matin, je peux donc m’organiser pour tout faire ».

Mais ne serait-il pas raisonnable, d’annoncer clairement à l’avance comment le candidat aux départementales va s’organiser s’il est élu ? Olivier Alleman botte en touche avec autant de talent que Romain Ntamack pour le XV de France : « Si je suis élu, il faudra que je réduise mon temps de travail ».  Nous voilà bien avancés. Comme on le presse de questions, il a cette phrase définitive : « Le pourcentage de ce à quoi je devrais renoncer n’est pas encore défini. Je déciderai au lendemain des élections ».

RamDam repart de la mairie de Bayonne pas plus avancé qu’avant. Henri Queuille, ministre sous la IIIe République, disait : « Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout », formule modernisée par Olivier Alleman qui semble penser qu’il « n’est pas de question dont une absence de réponses ne finisse par venir à bout » Mais est-ce si sûr ? Si tous ceux qui ont réservé dans un restaurant pour le 19 mai, sont prêts à accepter au menu une « Surprise du chef », rien ne prouve qu’en politique, même si elle relève parfois de la plus ordinaire des tambouilles, les règles soient les mêmes.

Jean-Yves VIOLLIER

Un commentaire

  1. Il n’est pas le seul, tous les 5 ans on fabrique de nouvelles places pour ces individus, voilà ou va l’argent de la République qui manque de moyens dans tous les domaines …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.