A Benquet le Mallet fait… et l’omerta se fissure

Nous avions décidé de faire une pause afin de ne pas être accusé de harcèlement textuel envers Pierre Mallet, maire de Benquet .
Malheureusement nos archéologues du conflit d’intérêts ne l’ont pas entendu de cette oreille, ils ont continué frénétiquement à fouiller le passé et à exhumer les décisions litigieuses de celui que nous avons dorénavant affectueusement surnommé  »Monsieur ça tombe bien ».

Nous appellerons le nouvel épisode de cette saga :  »les bonheurs de Sophie  »

-Lors de la séance du conseil municipal du 2 Juin 2014  : la décision suivante est adoptée :
«  recrutement d’une animatrice qui possède les qualifications requises et la disponibilité nécessaire pour le service de la cantine, des heures de ménage et animation des TAP.  »

ça tombe bien c’est Madame Sophie Mallet, fifille du maire qui va être embauchée à ce poste, sans véritable appel à candidatures.

-Lors de la séance du conseil municipal du 16 octobre 2014  : la décision suivante est adoptée :
Transfert des compétences scolaires et périscolaires à l’agglomération du Marsan à dater de la rentrée 2015

Ça tombe bien papa Mallet est aussi vice-président de l’agglo en charge du personnel .

-Lors de la séance du conseil municipal du 22 juin 2015 Sophie MALLET, recrutée au an plus tôt pour effectuer le service de cantine et le ménage à l’école de Benquet est promue par papa, directrice adjointe des d’activités périscolaires.

Ça tombe bien et à point car son transfert à l’agglo trois mois plus tard obligera son nouvel employeur à conserver le niveau de rémunération antérieur.

-Lors de la séance du conseil municipal du 24 août 2015 (en pleine période de congés scolaires)
l’assemblée est informée que Mme MALLET Sophie quitte sa mission municipale car elle est recrutée par l’agglo du Marsan sur un poste à responsabilité couvrant la surveillance des écoles de l’agglomération. Merci papa’tron !

A Benquet il se murmure que Pierre Mallet a trouvé un nouveau job d’été : garçon d’ascenseur… social
Par crainte de lassitude, nous vous épargnerons le permis de construire accordé à  »madame fille de » sur une parcelle déclarée subitement constructible bien que non desservie par les réseaux.

Ode au papa  »maire-poule »

Ah comme quoi avoir un  »papa maire-poule » ça peut parfois faciliter la vie ! C’est déjà ce que nous avions constaté pour Didier Borotra, ex maire de Biarritz vis à vis de sa Sophie de fille.

  Dominique LAPIERRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.