Fais dodo, petit opposant hendayais, fais dodo et on te racontera de belles histoires

Avec une opposition aussi peu curieuse, Kotte Ecenarro n’a même plus besoin de majorité.

Nos lecteurs n’ignorent plus rien du projet controversé de la construction d’une passerelle dans la baie de Txingudi à Hendaye. Ce projet nous avait été signalé par les propriétaires des maison historiques (villa Mauresque et Pierre Loti) devant lesquelles cette passerelle allait se déployer.

Ces derniers nous communiquèrent nombre de documents émanant de la mairie de Hendaye. Ces documents laissaient supposer une certaine « liberté » prise avec la loi concernant la gestion des deniers publics.  Car comme dit Martine Aubry « quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup ».

Le maire d’Hendaye, Kotte Ecenarro, est connu, soi-disant, pour son ego fort développé qui lui fait balayer les critiques en prenant tout « de haut ». Aussi, quand RamDam lui a adressé une lettre avec une série de questions concernant sa gestion de l’argent public, nous nous attendions à une réponse vigoureuse.

Cette réponse n’est jamais venue. Ah Ah ! lui, vice-président aux finances de l’agglo, éprouverait-il quelques difficultés pour justifier l’utilisation des deniers publics de sa ville ?

 Nous avons alors pris contact avec son secrétariat pour le rencontrer. Refus ! 

Ne pas se montrer curieux, ne pas déranger…

À défaut de réponse directe du maire, RamDam s’est donc tourné vers l’opposition et nous  avons rencontré Monsieur Jean Baptiste Sallaberry, ancien maire d’Hendaye et Monsieur Pascal Destruhaut, tête de la liste d’opposition, pour qu’ils posent en notre nom nos questions.

Quelles sont donc ces questions qui rendent Kotte Ecenarro, pour une fois, si silencieux ?

La première coulait de source : « Comment le maire justifie-t-il l’augmentation du coût estimé du projet de 400 000 € à plus d’1 million ? »

Elle est gentille l’opposition à Hendaye : pas la peine de poser cette question au maire, nos interlocuteurs ont justifié cette augmentation de coût « par les modifications exigées par l’architecte des bâtiments de France ».

Malheureusement, nous avions déjà pris contact avec Madame l’architecte des bâtiments de France ; celle-ci a confirmé par courrier à RamDam « je vous informe que je n’ai pas connaissance de prescriptions émises par ma consœur qui justifieraient l’augmentation du prix de cette passerelle »

Nous avons donc demandé à la gentille opposition s’ils avaient eu la curiosité de s’enquérir de ces modifications ou s’ils avaient simplement gobé la déclaration du maire. La réponse fut édifiante : « De toute façon le maire nous  montre ce qu’il veut bien nous  montrer ».

Charmante démocratie hendayaise

Autre question posée par RamDam : « Compte tenu de l’importance et du coût des travaux, nous désirerions avoir copie du cahier des charges qui a permis de lancer l’appel d’offre et les résultats de la consultation. »

Réponse de la gentille opposition : « De toute façon le maire nous dit ce qu’il veut bien nous dire ».

N’est-ce pas charmant la démocratie hendayaise ?

Nous avons présenté d’autres questions qui demandaient éclaircissements, mais après s’être réunis, tous les conseillers municipaux d’opposition ont décidé « démocratiquement » de ne pas poser nos questions au maire. Manifestement, avaler les couleuvres hendayaises est leur plat de choix.

À RamDam, vous nous connaissez, nous sommes magnanimes ; nous savons ce qu’est le syndrome de Stockholm et ne voudrions pas ajouter à la souffrance d’une si gentille opposition. Mais, malheureusement pour eux, RamDam ne veut pas en rester là. Nous sommes entêtés à découvrir ce que cache le silence obstiné du maire d’Hendaye : savoir comment, avec l’appui de ses colistiers et la connivence empathique de l’opposition, Kotte Ecenarro joue avec nos deniers.

Car cette histoire sent mauvais et si son issue devait être répréhensible, l’opposition qui, aux premières loges, n’a rien vu, rien entendu, rien demandé, n’en sortira pas indemne.

Michel GELLATO

2 commentaires

  1. Arrêté municipal du 6 juillet 2021 de la mairie d’Hendaye interdisant le naturisme

     
    Chers amis de RAMDAM6040, bonjour

    Un très mauvais signal en matière de liberté, le maire d’Hendaye interdit le naturisme sur tout le littoral.

    Cliquer pour accéder à document-30_1618997617-44392851.pdf


    Nous savons pourtant que le peuple basque a toujours été très attachés à ses libertés
    et nous ne comprenons pas du tout la raison de cette interdiction. .

    Cette décision liberticide et illégale est d’autant plus choquante que de l’autre côté de la frontière,
    en Espagne, la simple nudité est non seulement libre mais aussi protégée par la constitution.

    Aussi, dans un premier temps, l’APNEL et la FFN ont envoyé une demande de recours gracieux.

    Cliquer pour accéder à 19166-RecoursGracieux-MaireHendaye.pdf


    https://ffn-naturisme.com/wp-content/uploads/2021/07/2021-07-19_Maire-dHendaye_recours-gracieux.pdf?fbclid=IwAR0D4nWYB1le0qbuciLlYvnoPwELFP_js9sOhQI-Js4qiVmLrdvF7DYyeHM

    L’APNEL a d’ailleurs déjà reçu l’accusé de réception :

    Cliquer pour accéder à 19175-Courrier-AMDJH106-Accus-rception-recours-gracieux.pdf

    A noter que nous avons déjà été confronté à ce type « d’abus de pouvoir » avec le Maire de Quend. Nous avons gagné notre procès (mais malheureusement, ce sont les contribuables de cette petite commune qui ont dû payer cette « bérézina juridique ») : https://www.seban-associes.avocat.fr/annulation-par-le-tribunal-administratif-damiens-dun-arrete-anti-naturiste-pris-par-le-maire-de-quend/

    En vous remerciant pour l’intérêt que vous porterez à ce sujet qui nous tient à cœur en sachant que la France est la première destination naturiste au monde.

    Bien naturellement

    Jacques FRIMON
    Vice-président chargé de la communication
    06 83 59 99 29

    Jean-François FEUNTEUN
    Administrateur en charge du juridique
    06 14 86 41 10

    Forum pour en savoir plus :
    https://apnel.fr/forum/viewtopic.php?id=2168
    https://www.vivrenu.com/forum-du-naturisme/naturisme-et-droit/arrete-municipal-dhendaye-interdisant-le-naturisme-dans-toute-la-commune/page/4/#post-2437970

     

     

    J'aime

    1. Effectivement, était-ce un droit, une tolérance ou une permission, la plage vers les deux jumeaux réunissait les naturistes sans que personne (à notre connaissance) ne s’en soit plaint.
      Pourquoi le maire a décidé d’interdire cet endroit au naturiste ? un excès de pudeur tardive ? ou simplement le désir de montrer ses petits poings ? Cela lui ressemble assez.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.