Arostéguy augmente de 150% son opposition

Que les contribuables biarrots se rassurent, il ne s’agit que d’une augmentation de texte…

En septembre 2020, peu après l’élection du nouveau maire, le signe typographique à Biarritz était devenu une denrée presque aussi rare qu’un vaccin anti-Covid. Parce qu’il en avait « toujours été ainsi », et qu’elle avait vécu cet état de fait en tant qu’opposante de 2008 à 2020,la nouvelle élue Maïder Arostéguy avait décidé d’octroyer 1000 signes à chaque opposant pour s’exprimer dans le bulletin municipal Biarritz Magazine.

(Photo France Bleu)

Guillaume Barucq, arrivé deuxième lors de l’élection municipale, se retrouvait donc réduit à la portion plus que congrue, puisque ses quatre colistiers élus l’avaient lâché entre temps. Une incongruité que n’avait pas manqué de souligner l’opposant Patrick Destizon, lui aussi prié de faire court dans ses écrits. Il est en effet impossible d’exprimer une idée nouvelle, avec toutes les nuances qu’elle implique, dans un espace aussi réduit, comme nous l’avions écrit à l’époque.

https://ramdam6440.fr/2020/11/24/1000-signes-et-tais-toi/

Les imbéciles étant les seuls à ne pas changer d’avis, notre élue qui ne manque pas de malice a finalement décidé d’écouter son opposition et comme on s’y perd un peu à Biarritz entre les groupes, sous-groupes et sous-sous-groupes d’opposants, d’accorder à chacun des huit élus qui ne sont pas de sa liste 2500 signes pour s’exprimer. Une belle augmentation de texte de 150% qui va ravir tous ceux qui contestent la politique municipale. Reste maintenant à trouver les idées pour rendre le texte intéressant, ce qui ne sera pas forcément le plus facile.

Décidée à nous surprendre, Maïder Arostéguy a aussi montré sa créativité, lors du conseil municipal du 1er février qui a commencé à 17 heures et s’est terminé vers 21 heures.

Les internautes suivant ce conseil ont pu constater que les spectateurs présents, disséminés dans la grande salle du casino Bellevue, faisaient fi du couvre-feu et continuaient à assister aux débats jusqu’à la fin. Prévenante, le maire a annoncé à la fin du conseil que des attestations seraient distribuées à tous. Alors que nous ne pouvons plus à cause du confinement sortir et jouer à « Au théâtre ce soir », Maïder Arostéguy a donc trouvé une astuce fort intéressante pour inciter ses concitoyens à découvrir le savoureux spectacle que peut constituer un conseil municipal. Il ne reste plus qu’à Michel Lahorgue, maire de Bassussary, farouche adversaire des retransmissions par vidéo et grand adepte des conseils interdits au public, à en faire autant. Chiche ?

Jean-Yves VIOLLIER

Un renfort de poids pour Jamais Trop de RamDam

C’est un peu comme si Lionel Messi décidait de quitter Barcelone pour rejoindre les rangs du Paris-Saint-Germain. Redoutable sniper avec son crayon qui tue, le docteur Oualam qui dessinait auparavant pour le blog Bisque, Bisque, Basque ! a accepté de rejoindre nos rangs tout en conservant le bien le plus précieux qui soit : sa liberté. Quand notre actualité lui plaira ou qu’il se sentira inspiré, il nous livrera un de ses condensés de nitroglycérine dont il a le secret… Les politiques n’ont plus qu’à bien se tenir.

Un commentaire

  1. De l’autre bout des Pyrénées mais toujours de cœur et d’esprit au Pays Basque, on apprécie vos nouvelles, votre style, votre pertinence…et votre impertinence. Continuez et portez-vous bien. RD

    J'aime

Répondre à René Durand Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.