On s’affiche de nous !

Ou comment cacher au citoyen en respectant la loi

Sud-Ouest du 05 janvier nous offre une brève bien divertissante concernant, (encore une fois, mais ce n’est pas notre faute) la mairie Ascain.

Cela nous rappelle la discrétion de violette de Kotte Ecenarro maire de Hendaye qui, à propos de la passerelle à 1,2 millions d’euros sans aucun appel d’offre, avait lancé une consultation citoyenne dans la plus grande discrétion.

Nous ne pouvons que conseiller à monsieur Jean Louis Fournier maire D’Ascain de lire notre article « Le tiroir aux alouettes » du 4 fevrir 2021. Il pourra prendre exemple d’un pro qui ne s’étonne pas que « Les observations ont été consignées au registre par zéro « 0 » personne(s) En outre, j’ai reçu 0 lettres ou notes écrites qui sont annexées au présent registre. »

Et des fois que certains s’en soient étonnés, la preuve irréfutable de l’existence de ce registre est le « certificat d’affichage » qu’a délivré Monsieur Kotte Ecenarro, maire d’Hendaye à Monsieur  Ecenarro Kotte, afficheur, le 31 janvier 2020.

On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Moins de timbrés en France

Le timbre rouge n’est plus commercialisé depuis le 1° janvier

Grande surprise à Ramdam qui pensait que c’était fait depuis longtemps puisqu’un courrier envoyé le 12 Décembre de Béhobie est arrivé le 26 à Ascain. (17 km par la nationale)

Et ce coup-ci, ce n’est pas la faute du maire Jean Louis Fournier.

Aux Embruns, on fait du neuf avec du vieux

Le centre de soins des Embruns de Bidart vient de reprendre une activité très partielle en accueillant des malades nécessitant une convalescence de moins de trente jours. Après voir poussé dehors l’équipe médicale en place, la direction de l’établissement vient de sortir de sa manche un joker peu commun : un médecin de 82 ans va reprendre du service et suivre les malades. Voilà qui va faire plaisir à Élisabeth Borne, grande militante de la retraite à pas d’âge !

Qui est le preneur d’otages d’Aguilera ?

Le 11 janvier dernier, les supporters du BOPB ont reçu un mail leur annonçant que le Premier RPIMA de Bayonne procéderait le 23 février prochain à un exercice de prise d’otages grandeur nature au stade Aguiléra et recherchait des volontaires pour cette mission. Et le lendemain, ces mêmes supporters recevaient un autre mail leur annonçant sans autre explication que l’exercice était annulé et que le Premier RPIMA n’en était pas à l’origine.

Une chose est certaine le mail est bien parti du club et on se demande bien pour quelle raison le club a invité les supporters à s’inscrire à ce pseudo exercice. La communication de ce club est décidément particulière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.