Face à la détermination des Arrangoiztars, un promoteur fait marche arrière

Ce n’est sans doute qu’une première victoire, mais les habitants d’Arcangues prouvent que la mobilisation reste le meilleur moyen de faire reculer les projets qui fâchent.

Le « village basque idéal », comme le qualifie l’Office de tourisme d’Arcangues, risque de ne pas le rester longtemps, au rythme où les bétonnières fonctionnent. Les 130 logements à peine terminés sur l’ancienne route de Saint-Pée, les habitants d’Arcangues ont eu la surprise de découvrir un nouveau projet affiché le 12 janvier dernier. D’une part entre l’ancien « Pierre & Vacances » et la « Résidence du Golf », et d’autre part face à l’EHAD et la crèche Laminak, la SOBRIM prévoyait de construire 9 bâtiments soit 76 logements, dont une résidence de tourisme avec piscine.

Devant l’ampleur de ce nouveau projet, les habitants d’Arcangues ont décidé de ne plus accepter l’inacceptable. Mobilisés, ils ont fait savoir leur désaccord sur ce projet et, dans la foulée, créé une « Association de Défense d’Arcangues ». Après avoir distribué des tracts dans les boîtes à lettres pour réveiller tout le monde, le comité de défense a clairement affirmé sa position. Il trouve normal en ces temps de pénurie que la commune soit soucieuse de proposer des logements à ses habitants, mais refuse que l’on arrive à une telle densité de constructions dans le centre du bourg.

Vue aérienne de la zone où devaient être construits les 9 bâtiments (Image Googleearth)

Divine surprise, le promoteur, la SOBRIM, a décidé de retirer le permis de construire, ce qui a été acté par le maire par un arrêté en date du 8 mars. Un comité de pilotage avec le promoteur va être constitué prochainement pour définir un nouveau projet en harmonie avec le site pittoresque de ce village.

Les membres de l’Association, regroupant des habitants d’Arcangues et des communes environnantes, savent que la bataille sera longue et difficile. Pour autant, persuadés que leur vigilance a évité à tout le monde de se retrouver devant le fait accompli avec un village définitivement défiguré, ils sont plus que jamais motivés à poursuivre leur action de défense. D’autant plus que les soutiens se multiplient de jour en jour, ce qui les renforce dans leur détermination.

Sur son site Internet le promoteur affiche fièrement : « Respect, passion, créativité et authenticité sont les valeurs qui donnent sens à nos actions comme à nos projets. » Puisse-t-il dire vrai !

Jean-Yves VIOLLIER

Pour contacter le comité de défense :   protection.arcangues@yahoo.com

La Cour des Comptes Régionale épingle la générosité biarrote

Invitée à représenter la mairie pour le lancement de la « Communauté Sport et Avenir des Territoires » créé par le fond de dotations Indarra, Maïder Arostéguy s’est laissée aller à une confidence sur les aides de la mairie en direction des associations sportives de la commune. La maire de Biarritz a avoué devant l’assemblée que la Cour des Comptes Régionale a tapé sur les doigts de la ville pour sa trop grande générosité envers ces dites identités sportives de la commune. Dans un élan de transparence, l’édile a même reconnu que la Cour des Comptes pense que la mairie s’est montrée par le passé bien  trop généreuse avec son club phare, le BOPB. Nous comprenons mieux l’arrêt de paiement des fluides, subvention déguisée s’il en est, qui n’a guère plu aux scrutateurs régionaux des comptes municipaux.

Cette petite information habilement distillée par la première magistrate de Biarritz va entretenir la tension avec le président du BOPB qui réclame depuis plusieurs mois à corps et cris avec une grosse dose de chantage et de mauvaise foi un financement accru de la puissance publique pour la rénovation d’Aguilera. Le feuilleton biarrot autour d’Aguilera est décidément loin d’être terminé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.