A Ascain, le maire a ses raisons que la raison ne comprend pas

L’amour fou, aveugle, bouillonnant que porte le maire Jean-Louis Fournier à Anita Lacarra le rendrait-il aveugle ?

Sud-Ouest du samedi 19 février recueille les réactions courroucées du paladin Jean-Louis Fournier se portant au secours de Dame Anita Lacarra, assurant que la condamnation de son adjointe n’est qu’un racontar !

Il faut dire que le jugement de Madame Dagorret-Lacarra pour « recel de biens provenant de prise illégale d’intérêt d’un élu public dans une affaire qu’il administre » et « prise illégale d’intérêt par dépositaire de l’autorité publique dans une affaire dont il assure l’administration ou la surveillance » reconnaissons-le, ce sont des phrases quand même compliquées.

Il faudrait que le tribunal se mette à la portée des mal-comprenants ; par exemple : « C’est pas bien ce qu’Anita a fait, toi y’en a comprendre ? » Car les déclarations du maire reproduites dans l’entrefilet « Vilaine rumeur » et le jugement du tribunal sont quelque peu différentes. Même Sud Ouest en est resté sans voix.

Mais pourquoi Monsieur le maire désire tant porter Madame Anita Lacarra au-devant de la scène alors que cette dernière, discrètement devenue Dagorret de son nom de jeune fille, préférerait certainement se faire petite en attendant son jugement en appel ?

Michel GELLATO

  • Sauvons les meublés

Pourrons nous  accueillir les touristes cette année ?

La décision du préfet d’interdire la location en meublé à partir du 1° juin 2022 (SO du 27/02), afin d’inciter les propriétaires à louer à l’année, a créé une belle pagaille entre le Collectif Alda critiquant Kotte Ecenarro, maire de Hendaye, lequel critiquant Jean René Etchegaray, le président de la CAPB, ce dernier critiquant le préfet.

A noter que seul RamDam ne critique personne, mais se pose une question. Tous ces précités semblent d’accord sur une chose : une telle mesure va inciter les propriétaires incapables de louer à la saison à vendre leurs biens. Ils prévoient une « vente en masse à un prix les rendant inaccessibles. » ou, comme le dit Kotte Ecenarro, qui « va booster les prix à la vente »

Nous  qui à RamDam, croyions jusque-là à la « théorie de l’offre et de la demande » qui dit que quand l’offre croit, conséquemment les prix baissent, nous sommes ébranlés dans nos connaissances certainement trop orthodoxes de l’économie, en tout cas de l’économie basque. Aussi, avons-nous cogité : si trop d’offre fait gonfler les prix, mathématiquement, il faut réduire cette offre pour observer le phénomène inverse, donc, immédiatement arrêter tout projet immobilier. Mieux, détruire autant que possible le plus de constructions existantes.

D’après la loi de l’offre et de la demande basque, sûr, on devrait observer le phénomène inverse, peu d’offre et donc prix bas.

Merci RamDam.

Valérie Pécresse, du Potager du Roi à la terre agricole (ou l’art du mépris face à un agriculteur)

Au moment où s’ouvrait le salon international de l’agriculture à Paris ce samedi 26 février, Valérie Pécresse s’est rendue dans une exploitation agricole dans le Calvados. On peut dire que son attitude n’est pas vraiment celle attendue d’une personne qui, pour briguer le poste de présidente de la République, se doit d’être à l’écoute de son interlocuteur. Alors que celui-ci lui parle de sa profession, Valérie décide plutôt d’avoir la truffe en l’air afin de s’échapper de la conversation comme le montrent les images captées par les journalistes de Ouest France.

Certes l’exercice est imposé dans cette campagne électorale mais elle aurait pu faire preuve d’un minimum d’écoute, d’attention voire de retenue face à un homme dont la profession est constamment mise à mal. Un tel manque de respect n’est pas acceptable. Par cette désinvolture, la candidate semble se moquer totalement du monde paysan. On est loin de Jacques Chirac, et de son inimitable façon de flatter le cul des vaches.

Le fantôme d’un cabinet créé un réel débat public

Il y a quelques jours une éminente postulante aux élections présidentielles a monté dans l’urgence un « shadow cabinet » (cabinet fantôme) semblable à celui de notre ami séculaire britannique pour traiter des actuels problèmes de « Défense ». On y voyait une célèbre Luzienne et ancienne ministre s’y ennuyer très fermement. On peut la comprendre la nappe était un peu froissée et l’ambiance peu chaleureuse ! Aussi RamDam propose à ses sympathiques sympathisants de rapidement monter un tel « shadow cabinet » pour assister notre bienveillante CAPB et son si dynamique président.
En effet afin d’éclairer nos chers élus, notre association aurait besoin de plusieurs spécialistes efficaces dans les domaines suivants :

  1. Le logement car, à RamDam à l’identique de certains de nos jeunes, nous estimons qu’il est indispensable de les loger convenablement et à un prix raisonnable, abordable et durable ;
  2. Le sport car créer deux centres de formation l’un à Bayonne l’autre à Biarritz nous semble vraiment superfétatoire et coûteux pour nos finances locales ;
  3. L’aménagement routier car avoir dépensé des milliers pour ne pas dire des millions d’euros en pistes cyclables ou en couloirs de bus aux parcours ubuesques pour obtenir une circulation aussi baroque qu’à Paris, désespère nos adhérents.

En revanche pour la Défense, la Police ou la Douane nous laissons aux vrais spécialistes ces questions pointues car il y a déjà trop de petits Napoléon qui donnent leur avis dans nos Peñas landaises et basquaises.

La liste n’étant pas exhaustive, nous faisons confiance à nos Ramdameurs et leurs amis éclairés. 

Dominique de la MENSBRUGE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.