Dix mauvais points, une image

C’est l’histoire du lycéen qui a l’habitude de se battre en récréation et à qui le proviseur confie un bâton pour qu’il puisse frapper plus fort ses camarades. Que la ville de Biarritz accorde 220 000 euros de subvention supplémentaire au Biarritz Olympique pour sa montée en top 14, les contribuables biarrots peuvent le comprendre. Mais que ce soit au titre du « contrat d’image », alors que depuis son arrivée le président Aldigé n’a cessé de dénigrer le Pays basque, de déconsidérer le club dans le monde du rugby par ses algarades incessantes et même tenté de l’installer dans les Hauts de France, voilà qui peut surprendre. Oui, décidément, on a connu Maïder Arostéguy, qui a trouvé le moyen d’être invitée lors de France-Nouvelle-Zélande par le directeur d’Eiffage construction Serge Lagaronne, plus habile communicante en d’autres circonstances.

Jean-Yves VIOLLIER

Ras le cumul

Éphémère candidate aux législatives derrière François Fillon, Maïder Arostéguy, alors conseillère municipale et conseillère départementale, s’était montrée catégorique dans Sud Ouest (17/1/2020) : « Je démissionnerai de mes deux mandats. Il faut de l’exemplarité en la matière ».  Vérité de 2020 n’est à l’évidence pas vérité de 2021 : Maire de Biarritz, Maïder Arostéguy est aussi vice-présidente de l’Agglo, conseillère régionale, membre du bureau national de LR et depuis peu élue de l’Association des Maires de France (AMF).
C’était notre nouvelle rubrique « Ras le cumul », à laquelle de nombreux élus locaux vont pouvoir émarger. N’hésitez pas à nous signaler les cas les plus criants.

François Bayrou paradant aux halles de Pau. (Photo Sud Ouest)

Bayrou double l’impôt

Beaucoup d’agitation à l’Agglo de Pau présidée par François Bayrou. Une fois de plus la gestion des halles de Pau a agacé nombre d’élus. Pour Arnaud Jacottin, élu de Billères, « L’Agglo a déjà beaucoup donné pour renflouer. C’est le tonneau des Danaïdes, ça ressemble à un puits sans fond… » (Sud Ouest/ 23 novembre). Après avoir affirmé  sans rire que la gestion des halles était « dynamique et sérieuse », le président Bayrou a profité de cette même réunion pour passer la taux de la taxe foncière de 2 à 4% « pour équilibrer les manques à gagner et les dépenses du Covid ». 100% d’augmentation que n’avait visiblement pas anticipé le commissaire aux plans sur la comète Bayrou.

Patrick Vilhem (Photo Sud Ouest)

Vilhem-Hulot, même combat ?

Nicolas Hulot, ex-ministre, se trouve de nouveau accusé d’agressions sexuelles et dans le même temps et pour des faits similaires, Patrick Vilhem, le maire de la petite commune de Pouillon dans les Landes est placé sous contrôle judiciaire après sa garde à vue et a l’interdiction de se rendre à la mairie. A ce stade les deux mis en cause contestent les faits et bénéficient bien entendu de la présomption d’innocence. Le célèbre animateur télé a immédiatement réagi en annonçant son retrait de la vie publique. Qu’en sera-t-il du moins médiatique maire de Pouillon ? Va-t-il rendre son écharpe ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.