Et soudain, le maire chante à tue-tête…

Maïder Arostéguy confrontée à des supporters du BO venus envahir le conseil municipal s’est mise à chanter « Allez BO ! » plus fort qu’eux et leur a coupé le sifflet.

N’importe quel titulaire du permis bateau peut naviguer par beau temps. Mais c’est lorsque la houle se lève et que ça chahute que l’on voit, à leurs réactions, les vrais capitaines. RamDam 64-40 est beaucoup trop jeune pour avoir connu la petite Maïder Arostéguy sur les bancs de l’école, mais on parierait que dans la cour, elle ne devait pas lâcher le morceau facilement et être la dernière à se relever lors des peignées collectives.

Confrontée, lors du dernier conseil municipal, vendredi 24 septembre au casino Bellevue, à l’intrusion de quelques supporters du BO bien décidés à se faire entendre, le maire de Biarritz va d’abord réagir classiquement en leur demandant s’ils sont élus et en les invitant à s’asseoir. Puis face au chahut, suspendre la séance. Rien que de très prévisible, à l’image de cette communication souvent trop « huilée » qui caractérise Maïder Arostéguy depuis qu’elle a endossé l’écharpe tricolore. Mais les Biarrots qui la connaissent bien aiment son côté gaffeur et fonceur. Alors que les « Allez BO ! »  envahissent la salle, Maïder hésite, puis revient prendre sa place, branche son micro et se met à chanter à tue-tête « Allez BO ! »,  ce qui aura pour effet immédiat de couper le sifflet aux plus déterminés des supporters.

Seul bémol à cette réaction plutôt sympathique, aux yeux de RamDam 64-40, le maire de Biarritz n’aurait jamais dû accepter de recevoir les supporters pendant la suspension de séance mais leur fixer ultérieurement rendez-vous à la mairie, car elle a ainsi donné une prime aux trublions. Même si, de l’avis unanime de tous les présents, Maïder lors de cette soirée a fait preuve d’un sacré caractère, ce caractère qu’elle montre face à Jean-Baptiste Aldigé et qui a le don de le mettre dans tous ses états.- JYV

4 commentaires

  1. Assez significatif de l’ambiance qui règne entre la Mairie et le club . C’e n’est quand même pas normal d’assister à une intrusion pareille en pleine séance municipale. Manque évident d’éducation et de civisme il y a des voies plus discrètes pour arriver à ses fins ou tout au moins un accord tacite .

    J'aime

  2. Bien d’accord sur tout, JYV. J’ai lu ailleurs une critique de cette évacuation car « elle était sans violence ». C’est une violence faite à la démocratie que de contraindre une assemblée d’élus qui doivent pouvoir discuter librement et sans aucune contrainte de quelque sorte que ce soit. Et c’est une violence de violer la loi.
    (((on lui offre des cours de chant 😂 ?)))
    Jacques Saury

    J'aime

  3. Ce débat entre la mairie et une bande de vieux supporters qui ne savent plus quoi inventer pour distraire leur journée, devient pathétique….! Des retraités capricieux qui ne supportent pas que la mairie ne finance pas leur caprice du dimanche après midi avec de l’argent public .( D autant plus que la plupart n habitent pas sur Biarritz ). Au diable, trottoirs, eaux de baignade, problème de logement etc…etc… ( je m en fous , j habite à Arcangues ), pourvu qu’on garde l’ivresse de la coupe de champ en bonne compagnie sur le coup de 15h !!!
    Jean-Pierre Cazade

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.