la vente de l’Elan Béarnais fait pour le moment plus de cocus que de contents

Indignation à la CCLO (Communauté de Communes Lacq Orthez) : « Si on fait le calcul, on a déjà donné près de 6,80 millions d’euros et on reçoit 37 000 euros ».

Après Pau et l’agglomération paloise, toutes le deux dirigées par François Bayrou, la CCLO, troisième actionnaire (minoritaire) devait se prononcer sur la vente de l’Elan Béarnais . Sans surprise, les réactions indignées des élus de la CCLO (rapportées par SO du 06 juillet) sont le copie-collé des déclarations amères des élus de Pau et de l’Agglo que RamDam avait recueillies dans son article du 24 juin, « François Bayrou bien dans ses baskets »

Élus dans la presse

Cette négociation, entre les Américains de CSG et notre François Bayrou, négociation secrète rappelons-le, a semé un climat délétère autour de lui. Les collectivités de la CCLO ont été écartées des négociations de « manière scandaleuse » « C’est un homme [François Bayrou] qui a manqué de respect aux trois collectivités de l’actionnariat » « On a tout appris par la presse » (exactement le témoignage de JY Lalanne, le maire de Billère à RamDam soulignant ce modus operandi comme habituel à François Bayrou).

« Nous avons assisté à un passage en force », s’égorge le président du CCLO Patrice Laurent qui ajoute, acide : « Je ne vais pas m’abaisser à téléphoner à l’actionnaire majoritaire [François Bayrou] après le traitement que nous avons subi » Ambiance !

Devant cette hostilité la question que posait RamDam prend toute son actualité : « si les citoyens ne cautionnent pas le résultat, existe-t-il une possibilité de marche arrière ? Par exemple : revenir au projet des frères Darnauzan ? »

Tous cocus et certains contents ?

« On nous a forcé la main » Un peu léger comme raison (ou excuse) pour les 86 élus (sur 96) qui ont accepté le projet de François Bayrou. L’ancien trésorier de l’association, Luis-Miguel Conéjéro résume : « à l’époque on s’est fait hara-kiri pour que l’esprit de l’Élan demeure. Aujourd’hui, on ne parle que d’argent. Tout le reste, c’est fini »

Fini ? Entre ceux qui ne l’ont pas encore compris, « La participation financière de la CCLO [300 000 €/an] n’est pas remise en cause pour l’instant » (Patrice Laurent président de la CCLO), ceux qui voudraient se débarrasser du mauvais souvenir que leur a laissé, moins la faillite de l’Elan Béarnais, que le mode de transaction « secrète », plus les Américains aux commandes, ce n’est pas demain que les discussions de gros sous seront oubliées, …. ni François Bayrou.

Michel GELLATO

à suivre donc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.