LA RéSILIENCE pour LES NULS

Pour sortir du traumatisme, quoi de mieux que la résilience*, un terme adoré des politiques. Exemple avec la communauté de communes du Seignanx.

En 2014 Eric Guilloteau, maire d’Ondres et président de la communauté de communes décide contrairement à ses engagements de campagne de soumettre les habitants du Seignanx à la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères).

Il faut dire que les comptes de la collectivité sont à l’étiage et qu’il est urgent de trouver des pépettes pour éviter la mise sous tutelle du préfet.

Ce qui déclenche un tollé général des élus non majoritaires pour des raisons fort justifiées : cette charge est déjà incluse dans la part intercommunale des impôts locaux. Il s’agit par conséquent de faire payer deux fois le contribuable pour le même service.

Lors de l’assemblée du 23 septembre 2015 la proposition n’est pas adoptée à une voix d’écart. Ouf on a échappé à une augmentation de plus de 20% de la taxe foncière. Mais le grand démocrate de président ne l’entend pas de cette oreille, il fait re-voter la décision une semaine plus tard et comme par hasard un conseiller municipal d’Ondres change d’avis. La sentence tombe la TEOM est adoptée et applicable en 2016.

Durant cet épisode l’affaire fait grand bruit, tracts, pétitions, manifestations se succèdent.

Aux cotés des élus minoritaires je fus de ceux qui dénoncèrent le fond et la forme de cette décision. Aujourd’hui ces mêmes élus ont pris le pouvoir de l’instance communautaire, ceux avec qui j’avais mené la contestation ont pour la plupart hérité de postes de vice-président de la collectivité. Alors naïvement je pensais que pour le principe, leur première décision serait de supprimer purement et simplement cette taxe issue d’un déni de démocratie qu’ils jugeaient injuste et inique. Que nenni, silence ! la nouvelle présidente Isabelle Dufau est en pleine résilience elle s’est remise de son trauma de 2015 au point d’avoir d’oublié son activisme de l’époque.

En cette période de vote des budgets la nouvelle présidente nous prépare certainement une pirouette du style allégement de l’injustice (5 % de prélèvement au lieu de 10%, c’est mon dernier prix) et il faudra en plus lui en être reconnaissants.

Cinq ans plus tard il n’y a plus grand monde pour crier à la trahison, entre ceux qui à l’époque ont instauré la taxe et ceux qui aujourd’hui s’en accommodent, seuls les portefeuilles des contribuables en ont gardé la cicatrice, une sorte de résilience secondaire.

C’est bien connu que dans le monde les élus, ce qui les offusquait hier, les ravit aujourd’hui.

* Résilience : »Capacité qui permet de rebondir, de prendre un nouveau départ après un traumatisme« 

Dominique LAPIERRE

Vous avez apprécié cet article, alors faites le savoir autour de vous, partagez le car notre force de frappe dépend de notre diffusion, en l’occurrence du nombre de nos abonnés à ce blog (colonne de droite en page d’accueil) .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.