Même pas peur, façon Joël Adam

Fin connaisseur de la vie municipale, Joël Adam, grâce à « Oloronblog » a réussi à mettre en lumière a gestion très personnelle du maire de l’époque, Hervé Lucbereilh.

« Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir ;

Un prince dans un livre apprend mal son devoir.

Et qu’a fait après tout ce grand nombre d’années,

Que ne puisse égaler une de mes journées ?

Si vous fûtes vaillant, je le suis aujourd’hui,

Et ce bras du royaume est le plus ferme appui. » *

Un grand merci à tous ces citoyens qui aujourd’hui à l’instar des médias traditionnels, font un travail qui met en lumière les travers de nos élus. S’ils informent leurs congénères, en lieu et place des médias consacrés, ils le font souvent à leurs risques et périls et sans réels moyens. Juste par conviction et pour dénoncer le sentiment d’impunité dont se drape une partie de ces mandatés du peuple

J’ai donc la joie, l’honneur et l’avantage, en ma qualité de benjamin des Ramdameurs de remettre à l’un de ces combattants de l’ombre, la distinction la plus haute pour cette saison une harpe.

Notre récipiendaire n’est autre que :

Joel Adam d’Oloron Sainte-Marie.

La vie est comme le chocolat, c’est l’amer qui fait apprécier le sucre.

Notre lauréat, en son temps dénonce les pratiques peu orthodoxes du maire d’Oloron de l’époque Hervé Lucbéreilh.

Notre édile depuis 2016 avait la fâcheuse habitude d’établir de faux ordres de mission afin de percevoir des remboursements de frais pour des voyages non effectués. Doté d’un don d’ubiquité des plus extraordinaires, des documents stipulent que le même jour il se trouve en des points différents et opposés de notre pays. Ces tours de magie à la Houdini vont tout de même coûter 15 730 € au bas mot aux contribuables Oloronais.

Et la magie continue d’opérer, comme par enchantement les frais de mission des élus vont baisser drastiquement de 17 000 € en 2016 à 2 400 € en 2017.

C’est sur son « Oloronblog » que notre impétrant révèle en avril 2017, les manipulations comptables. La justice décide d’ouvrir une enquête préliminaire qui porte, excusez du peu, sur les délits d’escroquerie, détournement de fonds publics, faux et usage de faux, corruption passive. Le tribunal ne s’est toujours pas prononcé sur cette affaire.

Notre bourgmestre de l’époque annonce qu’il attaque en justice « Oloron blog, et « ceux qui s’expriment dessus« .

Mettant ses menaces à exécution, Hervé Lucbéreilh finit par porter plainte pour cyberharcèlement contre le blogueur. L’avocat de ce dernier avance que son client ne fait, à travers son blog, que son devoir de citoyen, « vigilant quant à la gestion de la commune d’Oloron« . Et la tentative d’intimidation du maire capote : sa plainte est classée sans suite.

Grâce à vous Monsieur Adam, l’espoir demeure et demain :

« Nous partîmes cinq cents, mais par un prompt renfort, Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port Tant, à nous voir marcher avec un tel visage, Les plus épouvantés reprenaient de courage. »

*Le Cid de Corneille

Eric MENARD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.