CONSOMMEZ LOCAL : LA T(E)OM, UN FROMAGE DU SEIGNANX

Ceux qui l’ont conspuée et jugée injuste auront-ils le courage de supprimer la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères) prélevée depuis quatre ans dans le Seignanx ?

L’instauration de la TEOM à la fin de l’année 2015 par la communauté de communes du Seignanx avait secoué la vie politique locale. En effet la décision ayant été rejetée lors du conseil du 23 septembre, le président de l’époque, après avoir persuadé un élu ondrais de changer d’opinion, avait fait revoter la décision deux semaines plus tard et obtenu ainsi la majorité. Ce vote présenté comme la seule issue pour rattraper une gestion financière défaillante en avait choqué plus d’un, autant sur le fond que sur la forme, venant d’élus ayant juré leurs grands dieux, lors de leur élection un an plus tôt qu’il n’y aurait pas d’augmentation des taxes. A partir de là le clivage entre majorité et opposition était scellé. Il allait aboutir pratiquement à une politique de la chaise vide de la part de Tarnos, commune la plus importante du canton.

2015 Manifestation contre la TEOM

Pour leur part les contribuables du Seignanx voyaient leurs impôts fonciers augmenter de 21 % pour une prestation qui était déjà incluse dans la part communautaire de la taxe foncière ce qui revenait à payer deux fois le même service. Mais voilà lors des dernières élections, changement de majorité, ceux qui avaient à juste titre remué ciel et terre et généré sans compter tracts, pétition, manifestations, déclarations dans les médias se retrouvent aux manettes.

Tout citoyen doté de bon sens et soucieux de son porte-monnaie pense alors que sans vouloir comme à Lyon* exiger le remboursement des quatre années de prélèvements jugés indus, cette taxe déclarée inique en 2015 allait purement et simplement disparaître de sa feuille d’impôt.

Pas évident car il semblerait que cette idée ne soit pas une priorité et que cet épisode du précédent mandat soit resté confiné dans les esprits des vaillants opposants de 2015. Une discrétion sur le sujet qui les honore car ils veulent sans doute nous faire une belle surprise en respectant leurs convictions et en ramenant les compteurs de la benne à ordures à zéro.

Espérons que les vainqueurs d’aujourd’hui n’auront pas en tête de s’en sortir à bon compte en nous accordant l’aumône d’une petite réduction de quelques pourcents de cette taxe qu’ils combattaient il y a encore quelques mois.

Article du Canard enchainé

A l’exemple de Carole Delga, présidente de la région Occitanie, qui a adressé à Joe Biden un panier garni des spécialités de son territoire pour lui demander la levée des taxes sur les vins instituées par son prédécesseur, espérons que les habitants du Seignanx ne déposeront pas en offrande leurs sacs d’ordures ménagères devant la porte du siège de la communauté de communes afin d’obtenir la suppression de cette taxe si contestable.

Dominique LAPIERRE

*Le tribunal administratif de Lyon vient d’ordonner le remboursement aux contribuables de l’agglomération lyonnaise les prélèvements jugés excessifs de la TEOM soit un trop-payé de 43 millions, une bagatelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.