Les panneaux olympiques d’URRUGNE

À Urrugne, on joue à celui qui a la plus grosse.

À l’entrée du village, comme nous l’avions déjà signalé, les panneaux « URRUGNE » écrits en français furent ôtés, laissant seulement apparaitre « URRUÑA » en basque.

Espièglerie de grands gamins certainement. Pas bien grave, le Maire a remédié à cela et les nouveaux panneaux URRUGNE sont revenus, mais de bien plus petite taille que les panneaux URRUÑA, que ce soient les caractères d’impression et l’encadrement.

Était-ce volontaire ? nous l’espérons, car l’idée n’est pas idiote.  

À l’entrée de Béhobie, depuis fort longtemps, le panneau PAUSU bénéficie d’un plus grand cadre que le panneau écrit en français. Est-ce pour cela qu’il ne fut jamais démonté ?

Donc, si une diminution de la taille des caractères ajoutée à un cadre plus imposant peuvent soulager la souffrance horrible, atroce, insoutenable de devoir lire URRUGNE, à tel point de faire payer aux citoyens (dont ils font partie) cette minauderie locale, tant mieux !

À moins que ces dégradations ne soient dues à des turcs de passage lâchés par Erdogan pour boycotter les produits Français.

Michel Gellato

13 commentaires

    1. « Ici c’est le pays basque n’en déplaise à certains » … Votre réflexion, Ketty, me fait penser aux grands nihilismes comme en usent les régionalistes forcenés qui ne servent qu’à imposer un point de vue, une xénophobie néfaste. Cela ne me dérange pas de voir des panneaux en français et leur traduction en basque, breton, corse, occitan etc … car cela améliore ma culture des régions mais n’oubliez pas ce que Philippe Bouvard disait : « Les plaques minéralogiques des voitures servent à exacerber la xénophobie, le régionalisme et la ségrégation. »

      J'aime

      1. Cher Monsieur, j’adhère totalement à votre point de vue. Il est très surprenant que les plus ardents gardiens de la culture basque n’ont pas compris la différence entre « la faire aimer » et « l’imposer ».
        Cordialement,
        MG

        J'aime

      2. En quoi militer pour la reconnaissance de la langue basque est un xénophobie alors que le français omniprésent et imposé partout n’en est pas une ? Soyez cohérents avec votre mode de pensée. Si vouloir être basque au pays basque en parlant basque et pouvoir lire des panneaux dans la langue millénaire du lieu c’est être xénophobe, alors là je ne comprends pas tout. Philippe Bouvard, un grand penseur des problématiques jacobines ! En un sens, je suis d’accord avec lui, quand je vois écrit « 64 » et le « F » de la France, j’éprouve un profond rejet et un dégoût de cette xénophobie et cette ségrégation rampante… Quel honte ! Je vous propose donc de garder simplement le « E » de Europe à défaut d’être le « E » d’Euskal Herria.

        J'aime

  1. Mouais

    Expliquez nous pourquoi en Hegoalde la plupart des inscriptions, magasins et surtout les hommes et femmes sont bilingues alors qu’en Iparalde le français domine ?

    J'aime

  2. JamaisTropRamdam, il est indéniable que vous vous complaisez de la culture de l’entresoi.
    Nous vous demandons de vous identifier. Que voulez vous savoir ses mensurations ? Sa couleur de peau ? Cela changera quelque chose à ses propos ?
    Vous gérez un blog pas la DGRI!
    Pour en revenir aux panneaux, ça gène qui que les tailles diffèrent à part deux trois arrivistes ?
    Ça vous changera la vie qu’ils soient de teille identique ? Il faut que personne ne sorte du rang c est ça ?
    Des panneaux de taille différente ça interpelle et donc ça incite à lire.

    J'aime

    1. Cher Monsieur Ospital
      Je réponds à votre message
      Si nous demandons aux personnes qui veulent commenter de se présenter et non d’utiliser un pseudo, il y a plusieurs raisons. La première, très personnelle, est que je suis un peu feignant ! Or, nous avons remarqué que, dès que l’on demande à nos interlocuteurs de s’identifier, nous recevons 10 fois moins de message ! Moins de boulot !
      La deuxième est que, comme les corbeaux, l’anonymat n’a jamais été preuve ni de courage, ni de respect citoyen. Parleriez-vous à une personne cagoulée ?
      Comme vous vous êtes identifié, c’est avec plaisir que j’entame ce dialogue avec vous. Au passage, je n’ai pas compris votre remarque « il est indéniable que vous vous complaisez de la culture de l’entre-soi », Si dans l’entre-soi entrent nos lecteurs et correspondants Urrugnars, vous avez raison, mais ça fait un entre-beaucoup ! Tout comme l’allusion « à deux ou trois arrivistes », je subodore un sous-entendu qui m’échappe. Vous m’en excuserez.
      Concernant les panneaux, votre remarque est tout à fait pertinente, « Des panneaux de taille différente ça interpelle et donc ça incite à lire » les deux ou le plus grand ?
      Cordialement,
      Michel Gellato

      J'aime

  3. La censure s est emparée de ce site. Ça donne des leçons aux autres mais ça fait comme tout le monde. Des que ça ne plaît pas on supprime !

    J'aime

    1. Cher Matthieu où qui que vous soyez. Quand on vous dit de vous dévoiler et de mettre votre identité ce n’est pas en inventant des faux profils pour venir nous inonder de commentaires négatifs. Vous savez on a une option très intéressante dans la gestion des commentaires, c’est d’avoir les ip des personnes qui commentent. Et quelle n’est pas notre surprise quand nous voyons que vos réactions ainsi que celles de quatre autres personnes proviennent de la même adresse IP. C’est ballot hein mais on ne publiera plus vos commentaires. Ce n’est pas au vieux singe que l’on apprend à faire la grimace.

      L’équipe de Ramdam 64-40

      J'aime

  4. Je ne sais pas si vous êtes des partisans de l’égalité des cultures sur un même territoire donné mais lorsque vous vous plaignez de l’inscription plus grande en basque qui est une exception sur tout Iparralde où l’inscription en français est toujours plus apparente, je m’étonne de ne pas vous entendre lorsque comme sur le panneau de Pausu la signalétique française est en gras alors que celle en basque pas du tout ! Si vous voulez jouer au jeu des signalétiques et des différences, faîtes le vraiment ! C’est vrai que les pauvres touristes se perdront si ils lisent  » Urruña » en place d' » Urrugne », quelle différence ! Les remarques vont toujours dans le même sens…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.