Une avancée décisive pour la démocratie

En réponse à notre article moqueur « Où est passé le Bodin mondain ? », la maire de Biarritz Maïder Arostéguy avait préparé avec les cameramen de service un savant cadrage, à l’occasion du conseil municipal du 1er mars, qui la montrait de dos, conversant en visioconférence avec Louis Bodin.

Avancée décisive de la démocratie, le sémillant présentateur de la météo sur TF1 a eu le temps au moment de l’appel de dire « Bonjour » avant de préciser à ceux qui se réjouissaient trop vite de sa présence, même virtuelle, qu’il ne resterait en ligne que… quarante-cinq minutes. Fidèle à ses principes, RamDam espère que lors du prochain conseil Louis Bodin dira « Au revoir » et cèdera sa place à quelqu’un de sa liste, déterminé à être présent et à participer aux débats.

° Elles se sont tant aimées… jadis ! Maïder Arostéguy, Anne Pinatel, et Corine Martineau, fondatrices des « Ateliers de la République » à une époque où Michel Veunac, alias Mimi-la-Malice dirigeait Biarritz, ont été inséparables avant que les aléas du scrutin universel ne les éloignent. La première est devenue maire, la seconde adjointe à la Culture et la dernière… opposante pour avoir parié sur la liste Barucq. Un ange est passé, le soir du conseil municipal, lorsque Anne Pinatel, l’adjointe à la Culture, a expliqué sur un ton d’oraison funèbre pourquoi la ville de Biarritz avait refusé le don d’une statue du sculpteur Louis Derbré. Oubliant toute retenue, Corine Martineau s’est exclamée : « Mais la culture, c’est joyeux, c’est vivant… Ce n’est pas un enterrement ! » Beaucoup de conseillers municipaux, majorité comprise, ont eu du mal à retenir un éclat de rire.

° Des cadavres dans les placards à Ciboure. La nouvelle municipalité a audité la situation financière laissée par le célèbre Guy Poulou, maintes fois décoré par RamDam de magnifiques klaxons pour ces propos insultants vis à vis des femmes.Surprise, l’audit montre que « les charges de personnel sont passées de 58 à 65% des frais de fonctionnement, représentant une augmentation d’un demi-million d’euros, ce qui s’explique par des embauches massives effectuées lors du dernier mandat, sans plus de services ». Que font-ils ces nouveaux et qui sont-ils ? Des copains de l’ancien maire Guy Poulou ? Ambiance assurée parmi les employés.

° Couvre-feu ou couvre-peu à L’Agglo ? « La communauté d’agglomération Pays basque, compétente en matière d’urbanisme depuis le 1er janvier 2017, organise une réunion publique le 5 mars 2021 à 18h, relative à l’élaboration du plan local d’urbanisme de Ciboure. » En plein couvre-feu, voilà un bon moyen de ne pas être embêté par les citoyens ! Heureusement, l’Agglo précise :  « Compte tenu du contexte sanitaire, cette réunion se tiendra sous forme dématérialisée, en visioconférence. Pour y participer, rendez-vous sur zoom.us. » Pas de chance, pour le moment, nous n’avons pu (ou su) trouver la vidéo ou le compte rendu de cette visioconférence pour savoir si des citoyens émérites et doués technologiquement ont réussi à y participer. Vous avez dit foutage de gueule ? .

° Une commune qui a les moyens. En se penchant sur les échanges du conseil communautaire de l’agglo du Marsan on découvre des pépites. On y apprend que le tarif des honoraires du cabinet d’avocats chargé de défendre les intérêts juridiques de la collectivité est de 875 € HT l’heure. À ce prix-là, faute d’un Opéra à Mont-de-Marsan espérons qu’il y a des ténors… du barreau.

° Il fallait oser.- Plus que jamais, Michel Lahorgue, le nouveau maire de Bassussary, surnommé Michou-la-Morgue par ses concitoyens, a décidé de s’asseoir sur la démocratie, même si ses éditoriaux pourraient laisser penser le contraire. Il faut en effet en avoir dans la plume pour écrire que « les périodes successives de confinement et de couvre-feu ont rompu la cohésion sociale démontrée jusque-là au sein du village ». Et ce n’est pas par hasard Paul Baudry, condamné à 100 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité, qui y serait un peu pour quelque chose ?

° Le cadeau de RamDam aux Basusartars. Fidèle à ses principes de refus de toute démocratie participative et d’écoute des citoyens, l’ancien bras droit de Paul Baudry convoque un conseil municipal à la sauvette, lundi 8 mars à 20 heures, c’est-à-dire à un moment ou aucun citoyen n’a le droit de sortir. Après une discussion avec la préfecture vendredi, RamDam a décidé d’envoyer sur place deux journalistes qui filmeront les débats avec leurs téléphones comme la loi les y autorise et vous offriront un Facebook live. Rassurez-vous, ce ne sera probablement pas long, les débats étant réduits à leur plus simple expression à Bassussarry (Conseil municipal de 14 minutes en décembre 2020, ce qui doit constituer une sorte de record du monde dans un pays démocratique).

Débat à suivre sur : https://www.facebook.com/Ramdam6440/

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Je suis toujours avec intêrêt les articles que vous publiez autour de la politique locale et sa transparence. En discutant avec Eric Ménard, j’avais abordé plusieurs fois l’intérêt que vous pourriez avoir pour parler des planifications locales, et en particulier du PDU de l’agglo qui semble trés mal se lancer… Je vous joints l’avis du officiel du MRAE (antenne régionale du ministère de l’environnement) d’octobre 2020. Nous avons également envoyé le notre (AVAP), mais il reste confidentiel jusqu’à ouverture de l’enquête publique auprès de l’ensemble des habitants du territoire impacté par le périmètre du PDU (qui va jusqu’une partie du Seignanx maintenant).

    Un autre sujet intéressant que vous pourriez faire sur la ville de Bayonne: où en est la vie démocratique sachant que depuis le début du nouveau mandat de M. JRE, aucune réunion de quartier (même en visio!), ni travail démocratique autour de la participation citoyenne, n’a été relancé ou mis en place. Pas plus de nouvelles de nos élus de quartier qui ne se sont toujours pas présentés auprès des habitants depuis leur élection… : https://www.bayonne.fr/ma-mairie/vie-municipale/le-maire-et-lequipe-municipale Quid également de la démarche de l’atelier citoyen ? https://www.bayonne.fr/ma-mairie/je-participe/latelier-citoyen/donnez-votre-avis

    Le covid n’explique pas tout…

    Cordialement, Pascal Ballatore citoyen bayonnais et membre de l’AVAP

    J'aime

Répondre à Pascal Ballatore Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.